X

Petit traité d’estime de soi et comment aider les enfants à s’aimer

Petit traité d’estime de soi et comment aider les enfant à s’aimer ?

Quel est le mécanisme qui permet d’avoir une bonne estime de soi ?

Un tout petit enfant peut-il/elle avoir du mal à s’aimer ?

Que peut-on faire pour s’aimer ?

Voilà quelques questions qui vont être abordées dans cette article à la destination de tous les âges !

1- Comment fonctionne l’estime de soi ?

La fameuse « estime de soi » représente la valeur que chaque individu se donne par rapport au reste des personnes qu’elle connaît de près ou de loin.

Il s’agit donc d’une sorte de curseur sur une échelle permettant de « classer » les gens.

Dis comme cela, la notion d’estime de soi peut déranger. Parce que, vue sous cet angle, la notion d’estime de soi classe les gens en différentes catégories, comme « sympa », « utile », « valable », …

Il existe une autre manière de comprendre la notion d’estime de soi : Dans cette autre version, il ne s’agit plus de comparaison entre les individus, mais entre ce que la personne pense être en ce moment et ce qu’elle souhaiterai être.

Sur cette échelle, c’est l’écart entre la personne rêvée et ce que la personne pense être qui va faire bouger le curseur.

2- D’où vient la faible estime de soi ?

Lorsque nous considérons l’échelle sociale – celle qui évalue les gens entre eux – la faible estime de soi peu venir d’un trop plein de reproches.

Par exemple :

– Si une personne agis d’une façon qui lui semble juste et que les personnes autour d’elle lui font remarquer qu’elles attendaient autre chose

– Lorsqu’une personne exprime librement son point de vue et qu’elle reçoit en retour des reproches

– Si une personne reçoit des remontrances alors qu’elle agissait en accord avec des principes qui lui sont chers.

– …

Dans le second cas de figure, une personne peut avoir une grande exigence envers elle-même et ne pas arriver à atteindre ce niveau de perfection. En général, ces personnes n’arrivent pas à reconnaître leur atouts et qualités. A l’origine d’une tel exigence se retrouve souvent une enfance passée auprès de personne très exigeantes et très difficilement – voire jamais – satisfaites. Si cela est votre cas, la vidéo « Oser être soi et prise de décision difficile » peut vous aider à comprendre te trouver des pistes pour mieux vivre ce rapport au monde.

3- A partir de quand peut-on mal s’aimer ?

La difficultés à s’aimer peut arriver très très tôt !

En générale, chez les tout petits enfants, il s’agit d’un sentiment passager. Plus nous prenons de l’âge, plus nous portons une importance aux opinions, aux regards des autres, plus nous voulons être apprécié/e et aimé/e de tous, plus la difficultés à s’estimer apparaît.

Petit traité d'estime de soi et comment aider les enfants à s'aimer 1

4- Que faire pour mieux s’aimer ?

Il existe plusieurs méthodes pour retrouver un bonne l’estime de soi – vous pouvez trouver quelques pistes ici « Du bonheur », Frédéric Lenoir« . La plus efficace – à mon sens – est de travailler sur les deux points aborder en début d’article : le classement des êtres humains et les exigence que nous nous mettons.

En d’autres termes :

  • Si nous acceptons que nous sommes tous différent(e)s et ne pouvons donc pas être classé(e)s,
  • Si nous acceptons d’être en cheminement sur notre chemin de perfection

Nous pourrons plus facilement accepter de recevoir des reproches et/ou d’agir différemment de notre idéal.

5- Comment accompagner un enfant à retrouver l’amour de soi ?

Si nous nous concentrons uniquement sur les points vues dans cet article, voilà quelques idées pour accompagner les enfants à retrouver une bonne estime de soi :

  1. leur montrer que les gens sont tous égaux dans leurs ressemblances et leur différences – « Marshall Rosenberg « Éduquer sans récompense ni punition CNV »
  2. leur apprendre qu’il peut y avoir différentes manière d’être au monde
  3. les autoriser à avoir leur propres opinions – « Présentation et mise en place d’un conseil de famille en 10 points« 
  4. leur assurer que la meilleur façon de faire et celle qui convient à la personne concernée
  5. les autoriser à exprimer leurs émotions – « Comprendre et aider les enfants à gérer leurs grosses émotions, avec amour et bienveillance ! »
  6. leur expliquer que parfois des personnes critiques et juges et que cela est un indicateur de leur inconfort et ne remet pas forcément en question le bien fondé de ce que l’enfant vient de dire ou faire
  7. leur expliquer que tous le monde peut avoir un avis différent – « Que souhaitons-nous transmettre aux enfants ? Et comment y arriver ?« 

Accompagner une personne à (re)trouver de l’estime pour soi peut être long. Je tiens vraiment à mettre un point de vigilance à toute personne qui se lancerai dans cette aventure.

C’est à la personne concernée que revient le « choix » ou pas de retrouver de l’estime. Nous pouvons l’accompagner et lui montrer d’autres manières de voir la vie. Si cela ne suffit pas, cela ne veut pas dire que nous somme incompétent(e) ou que la personne « n’y met pas du sien », cela veut simplement dire que ce n’est pas pour maintenant.

Laissez un commentaire et partagez-nous votre expérience  !

Aurélie

Facilitatrice de rencontre parent-enfant

Outils qui peuvent aider :

Ces informations se trouvent aussi dans la rubrique « Bibliographie »:

Livres :

Lise Bourbeau « La puissance de l’acceptation »

Miguel Don Ruiz « Le cinquième accord toltèque »

Claude Halmos « Pourquoi l’amour ne suffit pas »

Marshall Rosenberg « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) »

Frans Veldman « Haptonomie. Science de l’affectivité »



Laisser un commentaire