X

Le mystère de la vie des nourrissons

C’est mystérieux la vie d’un bébé.

Il est parfois difficile de savoir ce qui se passe dans ce petit corps.

Nous pensons par mot et par image. Mais le tout petit enfant n’a pas encore de mot et son regard ne voit pas encore bien le monde matériel qui l’entoure.

Le tout petit évolue dans un monde d’odeurs, de sensations corporelles, de couleurs et de mouvement.

Le tout petit est très dépendant de son entourage.

Mais à quoi peuvent bien ressembler les journées d’un nouveau-né ?

1- Tout à découvrir

Un tout petit enfant est comme un/e terrien/ne débarquant sur Mars ; il/elle a tout à découvrir :

  • La gravité n’est pas la même que durant ses neuf mois de préparation à l’expédition
  • Les sons sont plus forts et déformés
  • Les odeurs lui sont totalement inconnues
  • Son corps ne réagit pas comme à son habitude
  • Les sensations corporelles sont également très différentes : découverte des sensations de faim, de froid, de chaud, d’inconfort…
  • Le milieu aqueux si confortable est remplacé par de l’air

Mais à la différence des astronautes, les enfants n’ont pas reçu de préparation physique et mentale. Ils/elles n’ont à leur disposition que les millénaires d’évolution pour survivre dans ce nouveau milieu.

La conférence de Catherine DOLTO « L’haptonomie prénatale» nous explique bien tout ce qui se passe pour l’enfant lors de son arrivée parmi nous !

2- J’apprends à me connaître

Durant les premiers mois de vie, l’enfant va passer par une formation express lui permettant de se situer dans le monde dans lequel il/elle vient de débarquer.

Or, étant le centre de son univers, l’enfant a besoin de se connaître. Il a besoin de mettre du sens sur ses nouvelles sensations – faim, froid, chaud, mouillé…

C’est grâce aux réponses de son entourage que l’enfant va petit à petit associer telle sensation à tel « sens » ; et une fois les représentations mentales en place, à telles causes et conséquences. C’est à ce moment que les cris du bébé commencent à se moduler en fonction de la demande : l’enfant ne pleure plus de la même manière quand il/elle a faim ou sommeil ou encore a besoin d’être changé/e.

3- J’apprends à communiquer

Nous en venons à la deuxième partie de la formation accélérée ; la communication !

Les enfants cherchent spontanément la relation ! Un enfant privé de relation meurt.

Au début de sa formation, l’enfant va exprimer de la même manière tout inconfort. Que cela soit dû à la faim, à la peur, au besoin de câlin… Ces pleurs peuvent être mis en parallèle avec les interrupteurs  : ils sont allumés ou éteints sans subtilité.

Lorsqu’il tout petit bébé pleure, son entourage va chercher à calmer les pleurs en lui proposant ce que l’adulte pense comprendre du besoin de l’enfant. Petit à petit l’enfant assimile que telle sensation entraine telle réaction chez la personne qui s’occupe de lui.

« Signé avec Bébé, en vidéo ! » donne un bel aperçu des capacités de communication des jeunes enfants. Et un peu d’humour, même si le sujet est sérieux : « Les pleurs, vidéo« .

4- Exemple d’apprentissage

Premier niveau d’apprentissage : truc bizarre … ouinnnn… quelque chose… plus de truc bizarre

Deuxième niveau d’apprentissage : truc bizarre qui se passe dans mon corps… je demande de l’aide ouinnnn… arrivée de quelque chose… plus de truc bizarre qui se passe dans mon corps

Troisième niveau d’apprentissage : j’ai faim… je vais demander l’arrivée de la nourriture ouinouinouin… Merci !

Le mystère de la vie des nourrissons 1

Les articles « CV et lettre de motivation du nouveau-né » et « Quelques idées de jeux pour les bébés de 0 à 3 mois » vous donnent des informations supplémentaires sur le sujet.

5- Je trie

Cette période de vie de l’enfant est aussi celle où le cerveau va faire le grand ménage.

À son arrivée sur Terre, l’enfant a la capacité d’apprendre beaucoup plus vite que durant le reste de sa vie.

Le cerveau d’un tout jeune enfant est prévu pour pouvoir s’adapter à un grand nombre de situations différentes. Mais cela prend de la place et suppose une dépense d’énergie pas très rentable. Alors au bout de quelque temps, le cerveau fait du tri. Il garde ce qui lui a été utile jusque-là et se « débarrasse » de ce qui ne lui a pas servi.

C’est, entre autres, pour cela qu’il est conseillé aux parents de parler leur langue maternelle aux nourrissons – même si cela suppose de lui parler trois langues différentes, une pour papa, une pour maman et une pour les trois.

6- Veilles et sommeils

Si vous êtes arrivé ici dans votre lecture, vous comprenez peut-être mieux pourquoi les bébés dorment autant !

Même au plus fort de notre vie active, nous n’avons pas autant de nouveauté à gérer et à apprendre !

L’enfant a besoin de beaucoup dormir pour bien assimiler tous les changements que son organisme et son psychisme supportent à longueur de journée.

7- Je m’adapte

« Je m’adapte » est le mot d’ordre de tout petit enfant. Il est bon de savoir que selon la théorie de l’attachement, c’est au cours de la première année de vie que l’enfant se construit sa « manière » d’être au monde pour le reste de sa vie. Pas de panique, il est possible de modifier son rapport au monde tout le long de sa vie. Cependant, il est préférable de partir sur des bases saines. Comment faire pour proposer ces bases à un bébé ?

  • Être à l’écoute de ses besoins
  • Répondre le plus rapidement et justement possible à ses besoins
  • Se rappeler que les caprices n’existent pas dans la tête d’un/e nourrisson
  • Toujours se rappeler qu’il est possible de s’excuser et de faire différemment la fois d’après
  • Aimer et s’aimer

La conférence « Théorie de l’attachement » de Nicole Guédeney aide à mieux comprendre comment aider les enfants dans cet apprentissage. Dr Catherine Gueguen dans la vidéo « Faut-il laisser pleurer mon bébé la nuit ? » nous donne aussi des informations sur le fonctionnement neurologique des bébés.

Laissez un commentaire et partagez-nous votre expérience de rencontre de votre tout petit enfant !

Aurélie

Facilitatrice de rencontre parent-enfant

Outils qui peuvent aider :

Ces informations se trouvent aussi dans la rubrique « Bibliographie » :

Livres :

Barbara Abdelilah-Bauer « Le défi des enfants bilingues : Grandir et vivre en parlant plusieurs langues »

Isabelle Filliozat « Il pleure, que dit-il? »

Charlotte Poussin « Montessori de la naissance à 3 ans : Apprends-moi à être moi-même »

« P’tit guide d’attachement » (PDF gratuit)

Yapaka « Jeu t’aime » PDF gratuit

Laisser un commentaire