X

Sortir de l’épuisement parental

Fatigue.

Irritabilité.

Jauge de patience pas loin de zéro.

Et si vous étiez sur la pente de l’épuisement parental ?

Voyons un peu ici comment retrouver de l’énergie et du plaisir à être en famille.

1- C’est quoi le burn-out parental?

Le terme de « burn-out parental » commence à se faire de plus en plus entendre, que votre enfant vienne de naître, ou qu’il/elle ait déjà quelques années.

Par ces mots, différentes formes de mal-être parental cohabitent. Au niveau des signes extérieurs, les parents peuvent :

– se sentir épuisé(e)s physiquement par manque de sommeil

– ne plus trouver de sens à se retrouver en famille

– se demander s’ils/elles sont bien faits pour être parents

– se sentent épuisé(e)s psychiquement

-…

2- Comment en suis-je arrivé/e au burn-out parental?

Chaque personne est différente. Pourtant, lorsque nous portons attention au parcours des parents qui se trouvent en burn-out parental, tous et toutes ont au moins un point en commun :

« Vivre, ou avoir vécu, une période de stress importante sans possibilité de s’en extraire suffisamment longtemps pour permettre au corps et/ou à l’esprit de reprendre son souffle. »

En d’autres termes, il s’agit d’une sorte de noyade.

Being one with the earth

3- Comment sortir de cet épuisement parental ?

Il est relativement facile de vivre un « burn-out » parental. Il est aussi relativement facile d’en sortir.

Cependant, sortir d’un épuisement – parental ou non – prend du temps. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit d’une perte de vitalité. D’une perte d’énergie tant au niveau physique que psychiquement.

Pour sortir de cet état d’épuisement, il est donc très fortement recommandé de :

Se reposer physiquement

Se reposer psychiquement

Et c’est là que les choses peuvent se compliquer un peu. Très souvent, les personnes qui expérimentent l’épuisement parental n’ont pas réussi à prendre soin d’elles justement au niveau physique et psychique.

Voici quelques idées pour réussir à récupérer l’énergie nécessaire à bien vivre.

4- Astuce 1 pour diminuer le stress : la cohérence cardiaque

Pour diminuer le stress, l’une des méthodes millénaires est d’agir sur sa respiration. Il existe plusieurs méthodes pour s’apaiser via la respiration. Je vous propose celle connue sous le nom de cohérence cardiaqueRespirelax+ est une appli gratuite de cohérence cardiaque.

Le principe est de respirer au rythme du 5-5-5 :

– 5 secondes d’inspirations

– 5 secondes d’expirations

– Pendant 5 minutes

Ce type de respiration peut être fait tout au long de la journée et de la nuit.

5- Astuce 2 trouver du relais

Pour avoir du temps pour soi – c’est-à-dire sans autres tâches que de se faire plaisir – rien de mieux que d’être sans enfant(s).

Trouver du relai peut parfois être difficile, il existe cependant plusieurs idées. En voici quelques-unes :

– Les colonies de vacances, centres aérés, groupes de types éclaireurs/éclaireuses

Mutualiser entre parents : avec d’autres familles, vous pouvez mettre en place un système grâce auquel les enfants d’une famille peuvent parfois aller chez une autre famille pour une journée ou une après-midi – par exemple.

Relais famille : proposer à un membre de votre famille de garder le/les enfant/s le temps de faire quelque chose qui vous ressource.

– …

6-Astuce 3 se ressourcer par le mouvement

Prendre soin de votre corps et lui permettre de reprendre de l’énergie est également un point important pour sortir du burn-out parental.

Avant tout, je vous invite vraiment à vous (re)poser. Tout ce qui vous convient est bon !

Vous pouvez aussi mettre en place une petite routine de mouvement qui vous aidera à vous redynamiser. Je vous propose ici un petit enchaînement :

– Les deux pieds au sol, commencez recroquevillé

– Imaginez-vous être une graine dans le sol

– Imaginez que cette graine est entourée d’obscurité et de déchets

– Imaginez maintenant que les déchets deviennent engrais

– Vous sentez une forte envie d’aller vers le haut, de vous nourrir de l’engrais pour grandir

– Commencez à vous ouvrir, comme la graine qui laisse passer le germe

– Appuyez fortement vos pieds au sol, en imaginant et ressentant des racines puiser profondément au centre de la Terre l’énergie dont vous avez besoin pour grandir

– Le germe continue de grandir, de se faire un passage au milieu de l’obscurité, de l’humidité. Elle sent le poids du monde de plus en plus léger.

– Continuer à vous déplier et à grandir. Vos racines grandissent. Votre corps grandit et se détend.

– Imaginez la plante qui sort sa tête pour la première hors de la terre. Qui goûte pour la première fois la chaleur, le toucher des rayons du soleil délicat, la rosée du matin.

-Ressentez dans votre corps l’énergie de la vie qui coule dans cette plante nouvellement éclose.

– Continuer à grandir, continuer à vous déplier

– Emplissez vos poumons d’air frais

– Avec votre souffle, envoyez au loin tous ce qui ne vous convient plus, ce dont vous n’avez plus besoin

– votre graine est maintenant devenue un arbre grand et solide ces branches s’élancent vers le ciel

– Étirez-vous vers le ciel, comme les branches de votre arbre.

– Goûtez le plaisir d’être libre dans votre corps et dans votre âme

Ici se termine cet enchaînement que vous pouvez faire aussi souvent que vous le désirez. Vous pouvez faire varier le rythme des mouvements. Cependant, je vous invite à tester au moins une fois un rythme doux et lent.

Partagez-nous votre expérience en commentaire !

Aurélie

Facilitatrice de rencontre parent-enfant

Outils qui peuvent aider :

Ces informations se trouvent aussi dans la rubrique « Bibliographie » :

Livres :

Christophe André « Imparfaits, libres et heureux Pratiques de l’estime de soi »

Lise Bourbeau « La puissance de l’acceptation »

Jorge Bucay « Laisse-moi te raconter… : Les chemins de la vie »

Miguel Don Ruiz « Le cinquième accord toltèque »

Didier Pleux « Le complexe de Thétis : se faire plaisir, apprendre à vivre »

Application

Respirelax+

Laisser un commentaire