X

Utiliser la cohérence cardiaque pour calmer les émotions, en vidéo

Pas toujours simple de savoir comment calmer les crises émotionnelles, que cela soit les vôtres ou celles des enfants. Dans cette vidéo vous allez découvrir un outil facile d’utilisation et passe partout : La cohérence cardiaque ! Je vous explique comment bien utiliser la cohérence cardiaque.

En plus, cela fonctionne même à distance !

« Comment ?

Bah oui, comment trouver des solutions aux crises émotionnelles des enfants ? Aujourd’hui, je vous parle de la cohérence cardiaque.

Cela fait plusieurs vidéos que nous parlions des émotions et que je vous partage des astuces pour que l’atmosphère soit plus sereine. Mais l’heure est venue aujourd’hui de parler plus longuement, de comment gérer les grosses émotions quand elles sont là et que l’urgence est d’y faire face.

En allant au bout de cette vidéo, vous allez apprendre à utiliser une arme redoutable pour ramener le calme, même dans les situations les plus compliquées. Et chose incroyable, mais vraie, cela fonctionne à tous les âges de la vie.

Youpi!

Bonjour, je suis Aurélie Fresel, facilitatrice de rencontres parents enfants. Après plus de dix ans à travailler avec des enfants et des familles en grande difficulté, j’accompagne maintenant les personnes qui souhaitent mieux comprendre les enfants pour les accompagner vers leur vie d’adulte avec douceur, bienveillance, justesse et conscience.

Sur cette chaîne, vous trouverez comment vivre une vie de famille sereine et épanouie.

Vous verrez ce qu’est la cohérence cardiaque, les préalables à vérifier avant de mettre en place cette méthode et surtout comment s’en servir.

Le tout en moins de cinq minutes.

Première partie : La cohérence cardiaque, c’est quoi au juste ?

La cohérence cardiaque vise à modifier le rythme cardiaque via la respiration, grâce à l’utilisation du système nerveux parasympathique qui fonctionne de manière autonome et va venir ralentir les battements du cœur.

Mettre en place une respiration ample et régulière va forcer le système nerveux sympathique, celui qui accélère le rythme cardiaque, à laisser la place à son acolyte, le système nerveux parasympathique, responsable du ralentissement des battements de notre cœur. Le rythme cardiaque baissant et s’harmonisant, l’agitation mentale s’atténue et le cerveau peut de nouveau fonctionner avec plus de conscience.

Surprenant, mais vrai !

Encore plus surprenant, cet état d’harmonie semble pouvoir s’étendre aux personnes présentes dans la même pièce que celle pratiquant la cohérence cardiaque, même si elles-mêmes ne le pratiquent pas.

Man is sitting in lotus meditation pose. Bright galaxy- silhouette. Clip art on white background

Deuxième partie : les préalables à vérifier avant de mettre en place cette méthode.

Avant de vous lancer dans la cohérence cardiaque et d’intervenir directement sur le cerveau des personnes ou de la personne vivant la grosse émotion, je vous suggère vivement de faire un petit check-up mental des points suivants concernant la ou les personnes vivant l’émotion.

Son cerveau est-il en bonne condition ?

En gros, éliminer toutes les raisons physiologiques comme la faim, la soif, la fatigue qui peuvent entraîner le cerveau à fonctionner au ralenti. Se sent-elle en sécurité cette personne. Et si ce n’est pas le cas, est-ce que le déclencheur de ce sentiment d’insécurité est toujours actif ?

Je vous rappelle que le rôle principal du cerveau est de maintenir la personne en vie et que le cerveau de la personne à côté de vous peut considérer qu’une chose est dangereuse pour la survie alors que votre propre cerveau considère que c’est complètement anodin. Un cerveau considérant que la personne est en situation de danger ne se laissera pas détourner de sa fonction protectrice.

Ces deux étapes préliminaires permettent de s’assurer que le cerveau de la personne vivant la grosse émotion est relativement disponible, bien que probablement saturé par l’émotion et n’est pas uniquement en état d’alerte maximale.

Mental health, illness ,brain development ,medical treatment  concept, human head watercolor  painting on white background

Troisième partie : comment se servir de la cohérence cardiaque ?

La cohérence cardiaque, en pratique, c’est quoi ?

Penser : cinq, cinq, cinq.

Vous inspirez cinq secondes.

Vous expirez cinq secondes.

Et ça pendant cinq minutes.

Et c’est tout !

Magique hein !

Cette technique peut être faite par la personne qui ressent la grosse émotion.

Pour les enfants trop jeunes pour pratiquer cette respiration ou pour ceux qui ne veulent pas pratiquer cette respiration, une personne dans la même pièce qu’eux ou elle peut le faire. Vous pouvez tenir la personne comme pendant un câlin. Si le contact physique n’est pas possible ou non désiré, être simplement présent dans la pièce et respirer au rythme du 5, 5, 5.

Je vous invite à vous concentrer sur cette respiration, notamment en sentant l’air entre et sortir de votre corps et/ou en sentant votre corps se détendre petit à petit.

En variations, vous pouvez aussi inspirer par le nez, expirer par la bouche, mettre une musique douce et ou des senteurs apaisantes.

Et voilà !

Vous savez maintenant utiliser la cohérence cardiaque pour calmer les crises émotionnelles, que celle-ci soit celle des enfants ou les vôtres.

Pour en savoir encore plus, je vous invite à vous abonner à la chaîne, à mettre des pouces, des commentaires et je vous dis à très vite dans une prochaine vidéo. « 

Laisser un commentaire