X
De nouveaux accompagnements sont disponibles !

Allô docteur bobo ! Pour des visites sereines chez le médecin

Pourquoi écrire un poste sur la visite chez le médecin ? La dernière fois que j’ai accompagné une amie chez le médecin de garde, pour sa fille de 3 mois, l’expérience a été assez désagréable.

Je m’explique :

Émilie – nom changé pour les besoins de l’histoire – pleurait depuis des heures. Des pleurs inhabituels qui nous donnaient – à nous adultes – l’impression qu’elle souffrait beaucoup. Après avoir essayé de la calmer par différents moyens, la maman décide d’appeler le médecin de garde. Un rendez-vous est pris. À l’heure de la visite, un jeune médecin – plutôt charmant selon moi – demande à la mère et sa fille d’entrer dans le cabinet de consultation. En mon for intérieur, je me dis que ce médecin à l’air bien sympathique et que tout se passera bien. Quelque 30 minutes plus tard, lorsque je retrouve mon amie et Émilie, tout ne s’est pas passé comme je l’avais espéré… Le médecin a affirmé qu’il était normal qu’un bébé pleure – il en savait quelque chose étant lui-même jeune papa – et il n’y avait rien à faire à part bercer son enfant jusqu’à ce qu’il s’endorme – c’est ce qu’il faisait avec son propre enfant tous les soirs. Mon amie avait dû lourdement insister pour avoir une prescription de Doliprane – qui est accessible hors ordonnance, mais elle ne le savait pas à ce moment-là.

éviter le syndrome de la tête plate

1. Les pleurs d’un tout petit bébé

Un petit enfant pleure toujours pour une raison. En réalité, les pleurs sont les seuls moyens à sa disposition pour vous alerter qu’il y a quelque chose qui ne va pas pour lui/elle. Plus l’enfant est jeune et moins il/elle sait lui/elle-même ce qui le/la dérange. Il peut alors être très compliqué pour nous adultes de trouver ce qui pourrait l’apaiser. En plus, les pleurs sont souvent difficiles à supporter – et c’est fait pour… ça oblige l’entourage de l’enfant à réagir rapidement.

Je vous propose de lire ou relire cet article et celui-là qui traitent longuement de la question.

2. Prendre rendez-vous chez un médecin

À mon sens, le premier réflexe à avoir est d’appeler le médecin traitant de votre enfant. Si cela n’est pas possible, vos pouvez appeler le 15le Service d’Aide Médicale d’Urgence, appel gratuit – l’opérateur/trice sera en mesure de vous donner les coordonnées du médecin de garde.

Vous avez aussi la possibilité d’appeler SOS Médecin au 3624attention l’appel coûte 15 centimes la minute en plus du prix d’un appel classique !

3. Se faire entendre/comprendre par le médecin

Lorsque vous arrivez devant le médecin, un autre challenge peut se présenter à vous… Se faire comprendre !

Quand un enfant ne va pas bien, il peut arriver que la pression monte chez le parent qui en perd ses moyens – notamment sa capacité à exprimer clairement sa pensée.

Si vous vous reconnaissez dans cette présentation, il peut être intéressant d’écrire avant la consultation les points qui vous font penser qu’il se passe quelque chose de pas tout à fait habituel pour votre enfant, ce que vous aimeriez demander au médecin et/ou vos attentes de cette consultation. De cette manière, il vous sera plus facile d’insister sur un point ou d’être sûr(e) de penser à parle d’un sujet qui vous tient à cœur.

Remarque : Ne vous étonnez pas si, lors de la visite chez le médecin, votre enfant semble aller beaucoup mieux. Je ne m’explique pas ce phénomène, mais il semblerait que la présence d’un médecin apaise – temporairement – les bébés… Surtout si le médecin est du sexe opposé de l’enfant. Je vous assure, demandez autour de vous et vous verrez !

4. Entendre/comprendre ce que dit le médecin

De la même manière, lorsque nous sommes stressé(e), il peut être difficile d’entendre/ de comprendre ce que nous dit le médecin.

Pour éviter cela, voilà quelques conseils :

Aller à la consultation à deux adulteslorsque cela est possible. Se rappeler les informations est ensuite plus facile.

Reformuler les propos du médecindevant lui/elle – pour éviter tout malentendu ou incompréhension.

Écrire les propos du médecin et pourquoi ne pas lui demander de relire – pour s’assurer que l’information restera accessible dans les heures et jours suivants.

5. En définitive

En définitive, une visite chez le médecin pour son bébé – mais aussi pour les personnes plus âgées– , peut être très éprouvante pour plusieurs raisons :

– Vous êtes stressé(e) car inquiet(e)

– Vous êtes en présence d’une personne que vous ne connaissez pas et qui ne vous connaît pas

– Il peut être difficile d’énoncer clairement son besoin et de se faire comprendre

– Votre enfant peut – comme par magie – se sentir mieux à peine arrivé(e) dans le cabinet de consultation

Pour autant, sachez que toute demande d’aide est légitime, toujours et en tout temps ! Parfois, le remède sera de vous donner des astuces et de vous rassurer. Parfois il s’agira d’intervenir plus spécifiquement avec des médicaments ou une réorientation vers un(e) spécialiste. Dans tous les cas, osez demander de l’aide et osez insister si la réponse que vous recevez ne vous semble pas correspondre aux besoins de votre enfant ou ne vous semble pas claire ! Il est également possible de changer de médecin si celui/celle que vous consultez ne vous rassure pas suffisamment.

Partagez avec nous vos expériences en commentaire !

Aurélie

Outils qui peuvent aider:

Ces informations se trouvent aussi dans la rubrique « Pour aller plus loin« :

Livre :

Ingrid Bayot « Le quatrième trimestre de la grossesse »

Boris Cyrulnik « Les nourritures affectives »

Danièle Festy « Je ne sais pas utiliser les huiles essentielles spécial enfants »

Danièle Festy « Se soigner avec les huiles essentielles pendant la grossesse »

Nicole Guedeney « L’attachement, un lien vital » PDF gratuit

Michel ODENT  « Primal Health : understanding the critical period between conception and the first birthday(en anglais)

“P’tit guide d’attachement“

Article :

Que désire un bébé de 0-3 mois ?

Comprendre les pleurs des premiers mois de votre bébé et comment les calmer !

Site internet :

https://sosmedecins-france.fr

Vidéos YouTube

Les pleurs, vidéo

Dr Catherine Gueguen « Faut-il laisser pleurer mon bébé la nuit ? »

“Il pleure, que dit-il ? Décoder le langage caché des bébés (Priscilla Dunstan)”

Autre :

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre " Comment vivre heureux avec un nouveau-né?  Quatre astuces qui changent tout🤠

__CONFIG_colors_palette __ {"active_palette": 0, "config": {"colors": {"3e1f8": {"name": "Accent principal", "parent": - 1}}, "dégradés": []}, "palettes": [{"name": "Palette par", "value": {"colors": {"3e1f8": {"val": "var (- tcb-local-color-3aaa8)", " hsl ": {" h ": 210," s ": 0,78," l ": 0,01," a ": 1}}}," dégradés ": []}," original ": {" couleurs ": {" 3e1f8 ": {" val ":" rgb (19, 114, 211) "," hsl ": {" h ": 210," s ": 0.83," l ": 0.45}}}," dégradés ": []}}]} __ CONFIG_colors_palette__
Recevoir le livre

En remplissant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité .