X
De nouveaux accompagnements sont disponibles !

Que désire un bébé de 0-3 mois ?

Trouver ici le « désirs » cachés de tout nourrisson qui se respecte 😉
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour !

Continuons sur notre lancée de la semaine dernière et explorons les désirs d’un bébé de 0 à 3 mois.

Le mot « désir » vient du latin « desiderare » qui signifie « regretter ». Désirer est donc regretter de ne pas, ou plus, avoir quelque chose.

sortie avec bébé

1- Dans le cerveau d’un nouveau-né,…

Toute la partie « nouvelle » du cerveau – le néocortex – est encore immature et continue de se développer. Concrètement, cela veut dire que :

  • L’enfant vit entièrement dans le présent.
  • Il/elle n’a qu’une mémoire à très très très court terme.
  • Il/elle rencontre le monde dans lequel elle/il vit uniquement par ses sensations.
  • L’enfant ne fait pas de différence entre une sensation et son être ; une sensation bonne le/la fait être bien dans son intégralité. Une sensation désagréable le/la fait être mal.

L’enfant ne peut donc pas être dans une sorte de manipulation de son entourage. Il/elle ne sait que mettre en place des actions à sa portée – très limitées à cet âge – pour amener une personne extérieure à répondre à ses besoins vitaux – et le besoin de câlin est un besoin vital !

2- …Quand un inconfort arrive,…

À cause de cette immaturité cérébrale, de sa très faible mémoire et du peu d’expériences vécues , un bébé qui ressent un inconfort ne comprend pas ce qui lui arrive. Dans le meilleur des cas, l’information « inconfort » – et encore, la formulation est beaucoup plus élaborée que ce qui arrive à la conscience du bébé – commence à clignoter au bord de sa conscience.

Si l’inconfort est dû à de la faim, de la fatigue, de la peur… l’intensité de la sensation va grimper tant que l’action adaptée ne sera pas mise en place : manger, dormir, être rassuré… Et comme l’enfant ne connaît pas encore l’origine de son malaise, il/elle ne peut pas en informer la ou les personnes qui s’occupe(nt) de lui/elle.

Son inconfort va donc rester invisible jusqu’au moment où la sensation se transforme en douleur.

3- …Sans possibilité de savoir que l’apaisement est pour bientôt,…

Physiologiquement, lorsque l’intensité d’un inconfort dépasse un certain seuil, la sensation désagréable se transforme en sensation de douleur. Cela est valable à tout âge.

Ce qui complique encore plus les choses pour un tout-petit, c’est que l’enfant n’a pas la possibilité cognitive d’attendre. Rappelez-vous, un petit enfant vit dans le présent. La notion du temps est très longue à se mettre en place, un enfant de 2/3 ans n’a que vaguement une idée du passé et du futur alors imaginez un enfant de 3 mois.

Vivre dans le présent permanent a ses avantages, mais quand on se sent mal, sans savoir pourquoi, sans savoir quoi faire pour aller mieux et pensant que notre état va durer toujours… Il y a de quoi hurler « au secours », que l’on n’est pas d’accord et pas content(e).

4- …un sentiment d’urgence qui envahit tout…

  • Bon à savoir :un enfant de 0-3 mois qui pleure a toujours une raison valable pour cela.
  • Bon à savoir bis : Un enfant de cet âge s’arrête de pleurer à partir du moment où l’intensité de son inconfort est descendue à un seuil acceptable.
  • Point de repère : plus un nouveau-né pleure fort, plus son inconfort est grand.
  • Histoire de compliquer la tâche : un pleur trop/très prolongé provoque la sécrétion d’hormone de la douleur. L’enfant a alors véritablement mal. Il/elle peut se retrouver à pleurer parce que pleurer fait mal… D’où l’idée de ne pas laisser pleurer les bébés !

PS : Il est parfois difficile de savoir pourquoi un enfant pleure. En fin de journée, il peut « simplement » s’agir d’un trop-plein d’émotions emmagasiné dans la journée et un besoin de décharger ses tensions. Câliner son enfant pendant qu’il/elle hurle peut relever d’un véritable défi… Vive les bouchons d’oreilles ! Je vous conseille aussi d’aller voir cet article sur les pleurs. Même s’il peut paraître décourageant de devoir chercher pourquoi un enfant ne va pas bien, il faut savoir que petit à petit vous comprendrez de mieux en mieux les pleurs de votre enfantvotre enfant va d’ailleurs lui/elle-même mieux comprendre ce qui lui arrive et modifier ses pleurs pour vous « dire » ce qu’il lui faudrait.

5- …déclenche l’expression d’un besoin vital !

Pour schématiser ce que je viens de vous dire, voilà ce qui se passe dans la tête d’un tout-petit enfant : étapes qui vont l’amener à exprimer un « désir »- la partie en vert est complètement en dehors de la conscience de l’enfant :

  1. Tout va bien
  2. Tiens, quelque chose a changé
  3. Heu… ça va un peu moins bien
  4. … ça ne va pas
  5. Ça ne va vraiment pas
  6. AïïÏÏÏÏÏÏÏËEEEEE !!!!!!!
  7. AU SECOURS !!!!!
  8. JE MEURS !!!!!
  9. AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!
  10. &~;:#{[|^@]}= ———————————————–

Histoire d’insister encore un peu, je vous propose de lire, dans l’ordre et à la suite, les titres constituant cet article. Cela représente LA phrase à connaître quand nous sommes en présence d’un nouveau-né exprimant un « désir ».

Laisser un avis en commentaire! J’y répondrai avec plaisir!

Aurélie

Outils qui peuvent aider:

Ces informations se trouvent aussi dans la rubrique « Pour aller plus loin« :

Livre :

Isabelle Filliozat « Il pleure, que dit-il? »

Nicole Guedeney « L’attachement, un lien vital » PDF gratuit

Suzanne Robert-Ouvray “Psychomotricité du bébé : La construction des liens corps-esprit

Laurence Vaivre-Douret “La qualité de vie du nouveau-né

Article :

Ronald G. Barr « Les pleurs et leur importance pour le développement psychosocial des enfants » – article du Cairn

Vidéos YouTube:

Isabelle Filliozat: “Au Coeur des Émotions de l’Enfant”

Isabelle Filliozat “Émotions et crises de rage à la lumière des neurosciences”

Les pleurs, vidéo

Dr Catherine Gueguen « Faut-il laisser pleurer mon bébé la nuit ? »

“Il pleure, que dit-il ? Décoder le langage caché des bébés (Priscilla Dunstan)”

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre " Comment vivre heureux avec un nouveau-né?  Quatre astuces qui changent tout🤠

__CONFIG_colors_palette __ {"active_palette": 0, "config": {"colors": {"3e1f8": {"name": "Accent principal", "parent": - 1}}, "dégradés": []}, "palettes": [{"name": "Palette par", "value": {"colors": {"3e1f8": {"val": "var (- tcb-local-color-3aaa8)", " hsl ": {" h ": 210," s ": 0,78," l ": 0,01," a ": 1}}}," dégradés ": []}," original ": {" couleurs ": {" 3e1f8 ": {" val ":" rgb (19, 114, 211) "," hsl ": {" h ": 210," s ": 0.83," l ": 0.45}}}," dégradés ": []}}]} __ CONFIG_colors_palette__
Recevoir le livre

En remplissant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité .