X

Le changement, c’est maintenant, en vidéo

Le changement, c’est maintenant…Vraiment ? Que faire lorsque vous sentez que vous n’êtes plus en accord avec vos anciens schémas éducatifs? Cette vidéo vous aidera à vous positionner sur cette grande question « Le changement, est-ce vraiment maintenant ? »

Cette vidéo illustre notamment l’article « Organiser un Noël éco-relationnel ; ou passer un bon moment ensemble » et « pas à pas vers la réussite » .

Je vous présente ici la transcription littérale de la vidéo.

Bonjour, Bonjour !

Dans cette vidéo, cette nouvelle vidéo depuis un certain temps, je n’en avais pas fais, donc bonjour à tout le monde.

Je vous préviens juste, de temps en temps, je vais regarder sur le côté parce que j’ai mes notes, histoire de tout vous raconter.

Alors, j’aimerais vous parler de la grande question, une question que beaucoup de gens se posent surtout en ce moment, à savoir est-ce qu’il

est judicieux et souhaitable de modifier sa manière d’accompagner un enfant dans sa future vie d’adulte,

quand à un moment donné pour une raison ou pour une autre, on se rend compte que la manière dont on interagit avec cet enfant là ne nous convient plus, ne convient pas.

Alors à mon sens, il n’y a que vous qui peut répondre à cette question.

Parce que c’est vraiment une question très profonde et très personnelle. Donc là je vais juste vous donner mon point de vue. A mon point de vue, c’est important d’être en accord avec soi-même. Quand on accompagne, quel que soit l’âge de la personne, une personne en particulier, mais encore plus quand c’est son propre enfant. Il faut être en accord avec soi-même parce que si on ne l’est pas, à un moment donné on ne va plus supporter le type de parents dont on a l’impression d’être. Ca ne va pas aller.

Et souvent du coup, à ce moment là, quand on décide de changer, il y a une inquiétude ou un inconfort quand les enfants posent des questions. Notamment, « pourquoi ça avant je pouvais maintenant je peux plus », ou au contraire « pourquoi je peux, alors qu’avant je ne pouvais pas », ou alors « maman ou papa tu m’as pas habitué à ça ». Ce genre de questions quand déjà on n’est pas très à l’aise avec ce changement là, ça peut être un peu déstabilisant. Alors déjà il faut savoir que plus l’enfant est jeune, moins ce genre de questions arrivera parce que plus l’enfant est jeune et plus, du coup, tout changement est venu comme naturelle parce que la vie est un changement perpétuel pour eux.

Ils n’ont pas vraiment encore eu l’habitude de se ranger dans des dans des cases. Du coup d’avoir des attentes particulières des attentes particulières au niveau éducatif.

Et plus les enfants vont grandir, notamment au niveau de l’adolescence, plus il va y avoir des questions.

En rebondissant sur l’adolescence, plus l’enfant va être dans la période interrogative et un petit peu musclée de l’adolescence, plus il va y avoir des questions et plus va y avoir ce qu’on peut considérer comme des tests. A savoir si, par exemple, vous allez tenir un cadre particulier ou pas. A mon sens c’est très inconfortable mais, plutôt positif, parce que toutes ces questions vont vous forcer, si vous jouez le jeu, vont vous forcer à vous posez vous-même les questions de : « qu’est ce que je veux vraiment » et « pourquoi je le veux ».

Et j’espère que vous m’entendez avec l’avion qui passe… à savoir qu’est ce que je veux, pourquoi je le veux, est ce que c’est vraiment moi qui le veux, ou est ce que au final je réponds à une injonction société, familiale, d’inspiration particulière mais qui ne correspond pas vraiment.

Où est ce que ça me correspond vraiment et pourquoi ça me correspond vraiment et est ce que je veux mener à bien, finalement, ce changement là.

C’est aussi l’occasion de montrer, je trouve que c’est très important notamment à l’adolescence, qu’il est possible de changer. Il est possible d’avoir des convictions fortes et qu’à un moment donné elles ne soient plus aussi fortes ou alors même, ça soit complètement l’opposées.

Et que c’est possible de changer et que c’est notre bien-être émotionnel, intérieur et tout ce que l’on veut, qui prime et pas ce qu’on a fait avant. Pas rester enfermés dans des convictions qui ne nous convient plus.

Le changement, c'est maintenant, en vidéo 1


Pour finir,

ça a été long et rapide en même temps, pour finir je pense toujours à une petite phrase je crois que c’est un proverbe chinois ou japonais, qui dit « même un voyage de milieux commence par un pas » et pour tout changement c’est la même chose. Du coup j’ai relevé les quatre premiers pas, on va dire, qui peuvent survenir et aider pour changer notre manière d’accompagner les enfants.

Le premier pas

ce serait de prendre conscience alors, je vais le lire en même temps, « prendre conscience que notre manière d’être actuellement ne nous convient pas ». Et ça c’est, à mon avis, valable pour tout début de changement/transition. Il faut d’abord qu’on se rende compte qu’il y a des choses qui ne me conviennent plus.

Le deuxième pas

ce serait de « décider de changer ce qui ne nous convient pas ». Il y a des fois on se rend compte que quelque chose ne nous convient pas mais, on décide de ne pas changer.
Donc le premier pas c’est de se rendre compte qu’il y a quelque chose qui n’a pas. Le deuxième pas ce serait de décider de changer.

Le troisième pas

ce serait de se demander « changer pourquoi ». C’est à dire, qu’est ce que moi j’aimerais, Qu’est ce que je voudrai.

Et le quatrième pas,

pour moi, c’est « essayer, tester, tout ce qui nous vient en tête pour réaliser ce qui nous semble être ce que l’on souhaite ». Et c’est là, où j’insiste sur le tester, réessayer, réessayer, réessayer. C’est à dire que des fois, on trouve du premier coup. Des fois, il nous faut plein d’essais. Des fois, au bout de plusieurs essais on se rend compte qu’en fait c’est pas ça qu’on voulait. Bref, il y a plein de choses mais, vraiment du coup c’est la mise en mouvement qui va nous permettre, à tous, de trouver ce qui nous convient. Et ce qui nous convient à nous, quand bien même on essaierait, au début, des astuces trouvées par d’autres ou transmises par d’autre, ou conseillées par d’autre.
Voilà… J’étais arrivé au bout de la vidéo. Sur ces belles paroles je vous souhaite une très très belle journée. N’hésitez pas à laisser des commentaires notamment si vous avez des questions, des observations ou si vous voulez partager votre expérience ; ce sera un grand plaisir que je vous répondrais. Et que je partagerai avec vous.


A très vite!

Laisser un commentaire