X

Parentalité consciente mode d’emploi – astuce N°2 – Le conseil de famille, en vidéo

Découvrez une vidéo de la série « les règles en familles ». Ici , je vous propose une nouvelle astuce pour vivre au mieux en famille : « le conseil de famille » peut nous aider à mettre en place un mode de fonctionnement familial qui convienne à toutes les personnes vivants sous le même toi. Parentalité consciente mode d’emploi : Conseils et astuces pour voir les choses autrement !

Je vous propose la transcription littérale de cette vidéo de la chaîne YouTube Comprendre comment être parent et conscient.

Cette vidéo illustre, entre autre l’article « Présentation et mise en place d’un conseil de famille en 10 points » .

Bonjour,

Bonjour, je suis Aurélie Fresel, facilitatrice de rencontres parents enfants, je vais continuer sur sa ma lancée autour des petites astuces pour faciliter la vie en famille, autour des règles et et de toutes ces choses pas toujours faciles à mettre en place.

Je vous ai parlé déjà dans le petit opus précédent du « conseil de famille et j’aimerais revenir dessus parce que c’est vraiment, vraiment vraiment utile quand on réussit à les mettre en place et.

Et encore plus dans cette question de règles et de bien vivre ensemble en famille.

Le principe de conseil de famille

se retrouve dans plusieurs méthodes, finalement, pour bien vivre ensemble, que ce soit en famille, au travail, peu importe.

Et l’idée, c’est déjà d’accepter que même en tant qu’adulte et parent, nous n’avons pas la primauté sur ce qui se passe dans la famille.

Parentalité consciente mode d'emploi - astuce N°2 - Le conseil de famille, en vidéo 1

Après, ça dépend

un petit peu quand de comment vous souhaitez que ça se passe en famille, mais si vous souhaitez une famille dictatoriale, effectivement, le conseil de famille, ça vaut pas le coup.

Si vous souhaitez une famille où la parole circule, où les émotions circulent et où vous n’avez pas à faire la police en permanence, le « conseil de famille », c’est vraiment.

Pour moi en tout cas, un élément incontournable.

Je vous explique pourquoi

Je vais vous mettre encore un petit peu à contribution en vous demandant d’être au sujet du coût de l’histoire que je vais vous raconter.

Vous arrivez dans un endroit où vous vous sentez plutôt bien, mais vous savez que c’est très.

Il y a des règles, des règles pour le coup et un cadre très strict.

Et vous n’avez pas votre mot à dire là dessus.

Vous devez vous coucher à heure précises, vous lavez à heure précise avec un savon précis, manger d’une

manière précise les choses de manière précise et

il se trouve que bah c’est comme ça. Vous n’avez pas le choix.

Et vous, vous voyez bien qu’il y a des éléments qui ne fonctionnent pas bien et qui

pourrait fonctionner différemment.

Mais en fait, vous n’avez pas votre mot à dire.

Ça, c’est sans conseil de famille.

Avec le conseil de famille :

ça peut être exactement la même chose.

À la différence que vous vous êtes assis autour d’une table avec toutes les personnes du groupe et vous avez discuté ensemble de ce qui serait le mieux pour tout le monde.

Par exemple, pour cette histoire de coucher, ce qui est important pour tout le monde, c’est d’avoir un temps calme le soir et de pouvoir être tranquille, et donc vous réussissez à déterminer.

En fait, pour être tranquille, il faut que tout le monde soit dans sa chambre à telle heure, mais pas forcément aux lumières éteintes.

Pour les repas pareils, vous considérez qu’il est important pour tout le monde, enfin, tout le monde considère quand le considère, qu’il est important de manger ensemble, mais pas forcément les mêmes choses.

Ou par exemple, certains utilisent une cuillère, d’autres une fourchette.

Et ça, c’est vraiment ce que permet le conseil de famille,

c’est à dire de se mettre d’accord sur ce qui est vraiment fondamental pour tout le monde et comment y arriver pour que tout le monde s’y retrouve et soit heureux de mettre en place les choses qui ont été décidées.

Et ça peut être remis sur le tapis régulièrement.

Si les envies changent, si les désirs changent, si on se rend compte que finalement, ce

que l’on avait décidé ne nous convient pas. Et ce qui est important aussi, c’est à dire ça ne me convient pas et ce n’est pas.

« Tu fais mal les choses » ou « Avec toi, c’est toujours pareil. »

Ou

« Avec moi, j’embêtes tout le monde. Donc je vais rien dire parce que je voudrais que tout le monde », même par exemple.

Non, c’est juste :

« Là, ça ne me convient pas. Est ce que ça vous dirait qu’on trouve une solution tous ensemble ? »

Voilà

Une deuxième petite version du conseil de famille, je vous souhaite une très, très belle journée.

Je vous laisse mettre des pouces, des like, des commentaires, vous abonner aux chaînes, vous abonner aux pages.

Visitez le blog, visitez le site un peu plus commercial.

Toutes les infos sont en bas de la vidéo et je vous souhaite une très, très belle journée après avoir.

Aurélie

Facilitatrice de rencontre parent-enfant

Laisser un commentaire