X
En juin c'était festival !

Voyons comment communiquer simplement et calmement entre parents et enfants ?

Suite à l’article sur la communication dans le couple parental, je vous propose de voir comment appliquer la méthode de la Communication Non Violente dans les relations parent/enfant. Cela peut paraître étrange que je mette cet article dans la rubrique des 3 mois/1 an. Cependant, à mon sens, il est toujours bon, pour les parents, de commencer très tôt à communiquer clairement avec des enfants. Quand bien même il/elle ne comprendrait pas tous les mots, il/elle en capterait le sens émotionnel général. Et pour vous, ce sont de bons exercices 😉 .

comment communiquer simplement et calmement entre parents et enfants ?

1- Exprimer ses émotions

Quel que soit l’âge de votre enfant, il me semble primordial de lui exprimer vos émotions et de faire des suppositions sur les siennes. Attention à rester loin des reproches qui sont en général contre-productifs ! Ou a tomber dans le pathos qui surchargerait l’enfant d’émotion qu’il/elle ne saurait pas gérer

Exemple : « Marcus, je me sens en colère quand je vois toute la nourriture jetée par terre. »

Exemple 2 : « J’ai l’impression que tu es très triste Jade. C’est difficile de ne pas pouvoir faire comme on veut… »

2- Utiliser des phrases courtes

Les jeunes enfants ont souvent du mal à comprendre les phrases longues. L’idée pour les parents est alors de communiquer avec leurs enfants en utilisant des phrases courtes et des mots simples. L’idéal est de mettre le nom de l’enfant en premier pour aider à renforcer son attention.

Exemple : « Louis, viens changer ta couche »

3- Utiliser des mots positifs

Les mots créent des images dans le cerveau de l’enfant. Si vous utilisez des phrases à la négative – « ne monte pas sur la chaise» – l’image qui se crée dans la tête de l’enfant est ce que vous le demandez de ne pas faire – ici monter sur la chaise. L’astuce est de dire la même chose, mais en positif, en d’autres termes, ce que vous aimeriez que l’enfant fasse.

Exemple : « Mathilda, assieds toi sur la chaise. »

4- S’assurer que l’enfant a compris la consigne

Vous aurez beau faire tout bien comme il faut en termes de communication, si votre enfant ne comprend pas ce que vous lui demandez, il/elle ne le fera pas.

Cela peut paraître tout bête comme consigne, mais il m’arrive encore parfois de penser que l’enfant comprend ce que je lui demande et décide de faire autrement, alors qu’il/elle n’a tout simplement pas entendu ou mal compris ce que je voulais dire.

5- Mettre en action ce qui a été énoncé

Ne nous leurrons pas, il arrive aussi que l’enfant ait très bien entendu et compris, mais ait simplement décidé de faire comme il/elle le souhaitait. En vrai, cela fait partie du jeu ; C’est en faisant ses propres expériences que l’enfant construit sa personnalité.

Le conseil que je vous invite vivement à suivre est de toujours appliquer ce que vous avez dit à l’enfant.

Exemple : « Mathieu, assieds toi sur la chaise ou je te fais descendre. » Mathieu reste debout sur la chaise. Vous le faites descendre.

Il est important pour un enfant de connaître ce qu’il est possible ou non de faire. Et il est tout aussi important qu’il/elle sache qu’il/elle peut compter sur les dires de son parent. Donc, ce que vous annoncez, vous le faites… Assurez-vous donc que vous êtes OK avec ce que vous annoncez 😉.

À vos claviers ! Mettez-vous déjà ces méthodes de communication en place ? Partagez nous votre précieuse expérience !

Aurélie

Outils qui peuvent aider:

Ces informations se trouvent aussi dans la rubrique “Pour aller plus loin“:

Livre :

Marshall B. Rosenberg  Élever nos enfants avec bienveillance : l’approche de la communication non violente 

Marshall Rosenberg  Être vraiment soi, aimer pleinement l’autre ! / la communication non violente au service du couple 

Marshall Rosenberg Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs)

Article :

CNV dans le couple parental

L’autonomie… Le fameux « moi tout seul » !

Pourquoi et comment mettre des limites

Site internet :

Au coeur du vivant

Vidéos YouTube:

Isabelle Padovani “Communication non violente” “Je ne suis pas une girafe”

Marshall Rosenberg “Communication non violente”

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre " Comment vivre heureux avec un nouveau-né?  Quatre astuces qui changent tout🤠

__CONFIG_colors_palette __ {"active_palette": 0, "config": {"colors": {"3e1f8": {"name": "Accent principal", "parent": - 1}}, "dégradés": []}, "palettes": [{"name": "Palette par", "value": {"colors": {"3e1f8": {"val": "var (- tcb-local-color-3aaa8)", " hsl ": {" h ": 210," s ": 0,78," l ": 0,01," a ": 1}}}," dégradés ": []}," original ": {" couleurs ": {" 3e1f8 ": {" val ":" rgb (19, 114, 211) "," hsl ": {" h ": 210," s ": 0.83," l ": 0.45}}}," dégradés ": []}}]} __ CONFIG_colors_palette__
Recevoir le livre

En remplissant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité .