X

Tout savoir sur le cododo/cosleeping, en vidéo

Voici une vidéo sur le cododo/cosleeping issue de l’émission « La maison des maternelles« .

Cette vidéo sur le cododo illustre entre autre l’article « cododo et cosleeping bonnes ou mauvaises idées ?« 

Je vous propose ici un transcription littérale de la vidéo :

-Comment ça va, Déborah?

-Bah ça va.

-Il y a le petit Aaron. Il est réveillé ? Parce qu’il dormait tout à l’heure.

-Oui, il est là, réveillé.

-Quel âge il a ?

-Il a trois semaines.

– Tout bébé ! C’est gentil de venir nous voir à trois semaines.

-Tout va bien, pas d’angoisse?

– non.

– Vous voyez, c’est pas pour tout le monde pareil. On a des mères complètement détendues, voilà. Alors, est ce que vous dormez avec votre enfant, Déborah ?

-Alors pas avec Aaron, mais on l’a fait avec Quentin, qui est mon grand de quatre ans. Quand on est, j’ai commencé à la maternité, déjà

-d’accord,.

-et on a continué à la maison parce qu’un soir, en fait, je l’allaiter et je me suis endormi. Et j’ai basculé en avant et j’ai eu peur.

-D’accord donc du coup, avec un Aaron vous réitéré, vous dites…

– Non parce que après, je pense qu’on va devoir changer de lit.

-Ah oui, ça c’est un problème.

-Alors justement, tous les paramètres qu’il faut, toutes les consignes de sécurité, on va vous les rappeler maintenant.

D’abord les consignes de sécurité pour dormir avec son bébé. Hafida Quelles sont elles ?

-Dans la chambre avec une température … bon, désolé, je n’ai pas trouvé qu’un thermomètre de bain … pour vous dire qu’il est très important d’avoir 18/20 dans la chambre et surtout ne pas oublier que la chaleur corporelle existe entre les deux parents. Donc on a une émanation de chaleur qui peut être un risque d’hyperthermie chez l’enfant.

-C’est à dire que 18 degrés dans la chambre suivie de 25 degrés sur le bébé à cause des émanations de chaleur.

-Tout à fait donc on dégage de la chaleur, nous sommes humains.

-Donc il faut faire très attention à la température. Ensuite, est ce qu’il faut avoir un lit en particulier en particulier ?

-Alors nous avons un beau lit à « la maison des maternelles », un lit assez large : Un mètre 60, ce sera l’idéal, le matelas à même le sol, c’est pas mal aussi. Et l’important, c’est qu’il y ait de la place pour tout ce monde. Parce que vous savez que votre bébé vous ne le mettez pas au centre. Vous le mettez sur le côté, mais pas dans le bord. Le bord !

Pourquoi pas s’il y a des risques de chutes. Et c’est pour ça que nous avons quelques clés et ces coussins. Donc si vous avez un lit haut, alors si vous avez le matelas à même le sol, un matelas qui est quand même ferme. C’est assez important donc de mettre ces petits coussins pour éviter qu’il y ait une chute.

-Je récapitule

une température entre 18 et 20 maximum, un lit le plus bas possible, un matelas le plus ferme possible, des coussins posés là et le bébé qui n’est pas entre les deux parents,

-Non, surtout pas – c’est fait ce qu’on fait mal – contre le mur non plus.

– pas du cas contre le mur.

-Et voilà, c’est surtout vraiment au bord du lit, mais pas à même le bord à distance du bord quand même. Ça c’est important.

-Un petit lit comme ça. Le mari se retrouve par terre ou dans le canapé, sur le canapé, pas dans le canapé.

-Donc alors là, vous êtes venus. Si on ne peut pas mettre le matelas par terre parce que ça peut arriver. D’abord qu’on n’ait pas envie quand même de mettre son matelas par terre. Vous êtes venu avec deux lits, Hafida .

-Le cododo, est ce que vous pouvez nous expliquer ?

Tout savoir sur le cododo/cosleeping, en vidéo 1

-Les alternatives

qu’on peut avoir. Ce sont ces fameux lits, donc ces fameux lits. Je repose ça le côté, c’est assez bien. Pourquoi ? Parce qu’ils sont déjà sécurisés par rapport au bébé, par rapport au matelas de sécurité qu’il faut pour pour qu’un bébé dorme bien avec la gigoteuse, bien sûr.

Et ils sont surtout ouvrables.

-Est ce que vous avez été, vous, Déborah ? D’accord, donc quand même, le cododo, c’est quand même pratique quand on allaite, par ce que là vous êtes obligé d’aller dans sa chambre.

-Il y a la nacelle qui est juste bas.

– Et vous allez penser à investir dans ces lits d’appoint là comme ça.

-Oui, mais alors ça reste entre 0 et neuf Kilos. Et c’est trop court pour nous en fait.

-Et ça coute cher?

-C’est entre 280 et 500 €. Malheureusement, c’est cher. Ce n’est pas pour la bourse de tout le monde. Donc on peut aussi avoir un lit à barreaux tout court pour lequel on ne met pas -Si je peux me permettre de vous faire ça – où on enlève simplement un autre ou on enlève simplement la barrière.

Il y a des lits qui sont faits exprès, mais si on a un lit à barreaux évolutif, même de très bas prix, normalement on enlève les barreaux. Et si on n’a pas, ça fera pas un vrai cododo. Mais on peut avoir la nacelle jusqu’à zéro trois mois. Ou alors le petit …

-Dites moi.

-Je sais pas, je sais.

-J’ai perdu le mot, je peux pas vous.

-La nacelle, ou alors le couffin,

c’est quand même pas mal. Alors c’est vrai que le risque de celui là, c’est que le bébé. Alors c’est important aussi parce qu’ils ont des sangles, c’est libres, on ne les a pas montés parce que c’est un petit peu compliqué pour aujourd’hui.

Mais simplement, c’est important parce que si le lit n’est pas attaché, le risque, c’est que le bébé.

-Ah oui, ça,

-C’est très important de les fixer. Et le risque, c’est que la maman soit poussée le papa par terre et puis le bébé sur le lit.

-D’où ? L’intérêt peut être d’investir, même si c’est quand même.

-Si on investit, Il faut investir avec la sécurité.

-Ça c’est sûr. Les positions, justement, si on allaite, alors comment est ce qu’on fait assis derrière ?

-Alors on va faire le côté le plus difficile, c’est à dire que le bébé se retrouve au milieu du lit. Pour qu’on donne le sein droit et Déborah dort à droite. Et si c’est le cas, Déborah, que vous êtes vous allongée ? Alors vous avez les sages femmes quand elle manipule les bébés, nous on fait hyper attention à elle.

Donc si le bébé « oh excuse moi », si le bébé est de ce côté, la logique veut qu’une fois qu’il a fini la tétée, vous vous retournez et vous le mettez au bord du lit, encore une fois par le bord bord à distance du lit. Il faut quand même qu’il y ait un petit écart de protection.

-Donc il faut faire bien attention.

Mais c’est vrai que ça, c’est des moments qui sont quand même magiques, il faut le dire. Alors Hafida , on va peut être quand même rappeler si on met le bébé dans la nacelle, quelle position ? Etc toutes les règles de sécurité.

On rate jamais une occasion de marteler ces règles là. Il y a déjà la turbulette et vous faites bien garde parce qu’on ne rappelle jamais assez les règles de sécurité dans la nacelle.

-Alors dites vous que ce n’est pas une boîte à peluches, donc à dégager. Pas de tour de lit, pas de peluches, pas de jouets. Il faut vraiment qu’il soit complètement sécurisé.

-Donc pas de tour de lits, pas de peluches, pas d’oreiller, rien du tout..

-Alors il y a une chose importante aussi quand on fait du cododo, sachant que vous émanez la chaleur, sachant que la chambre, elle, doit être à 18 de 20, le bébé, il ne faut pas lui couvrir la tête parce que souvent on la première semaine, par exemple, à la maternité, on couvre la tête du bébé pour garder la chaleur.

Là, non, parce que s’il a trop chaud, on enlève le bonnet pour que la chaleur se disperse.

-Alors là, c’est ce que vous faites, vous, Déborah, vous le mettez bien sur le dos, la turbulette, Pas de tour de lit.

– Rien du tout.

-Très bien, c’est très bien.

-Vous savez, le cododo, quand on va en Chine, quand on va au Japon, c’est très zen, très rien du tout autour et faisons

la même chose minimaliste.

-Et il y a des cas quand même on évite de dormir avec son bébé quoi qu’il se passe de faire, de faire cododo interdit ?

-Alors oui, l’obésité chez soi, l’obésité du père ou de la maman à éviter parce qu’il y a un risque d’étouffement du bébé. Parce que, bien sûr, y en a toutes ces règles de sécurité, c’est surtout pour la mort subite du nouveau-né. Donc ça, c’est très important.

Donc à éviter quand faire du cododo quand on est obèse, quand on fume, quand on la drogue, les somnifères, parce qu’il y a des mamans qui sont sous traitement n’ont qu’à faire attention. Et puis voilà déjà.

-Mais on l’a dit mardi, c’est vrai qu’il y a une espèce de système instinctif qui se crée de sommeil partagé, et donc que si on est sous l’effet d’un somnifère, parfois on a plus, on est plus en vigilance comme il le faudrait.

On va faire un gros bisou à Aaron, le laisser dans les bras de sa maman. Je sais que c’est dur Hafida. Laisser cet enfant à sa mère immédiatement.

-Juste rajouter si vous avez des animaux qui veulent dormir avec vous, le bébé, le cododo d’accord. Mais le co- animal, on oublie l’animal.

-Pas le chat, le chien.

-Non, Hafida vous rendez cet enfant immédiatement, dépêchez vous! Attention à Hafida, méfiez vous, elle est trop passionnée.

Merci Déborah, on vous laisse faire un petit cododo tranquille.

Laisser un commentaire