Cloîtré… comment organiser ses journées ?

Savoir organiser ses journée à la maison.

Vous pensez que ce poste plairait à votre entourage ? Partagez !

  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour !

Cet article vous concerne si vous êtes obligé(e) de rester chez vous pour cause de grossesse à risque, ou encore pour cause de petite merveille qui vient juste de pointer le bout de son nez.

Cet article vous propose une manière d’organiser sa journée, voire sa semaine, pour que cette période soit la plus sereine et néanmoins productive, possible pour tout le monde.

Mind map, ou comment se libérer le cerveau

Qu’est-ce qu’une « Mind map », ou « carte mentale » en français ? La carte mentale est un outil magique que j’ai découvert il n’y a pas longtemps. Cette manière de faire va vous permettre de libérer votre esprit de toutes les tâches que vous voulez réaliser. Vous pouvez utiliser des codes couleurs, ou tout autre moyen qui vous permettent de classer et/ou prioriser les tâches à faire.

L’idée : mettre sur une grande feuille, au centre, un objectif, ce que vous voulez atteindre, puis vous faites partir de ce but ultime des rayons qui vont représenter autant d’étapes nécessaires ou d’éléments à réaliser pour l’atteindre (exemple : où, quoi, comment, avec qui, penser à, date limite, à faire avant…) . Ceci posé sur papier, vous n’avez plus besoin de faire des efforts pour retenir tous ces éléments.

Autre avantage de la Mind map, votre esprit est plus léger, car rien ne risque d’être oublié. Si une idée vous vient après coup, pas de soucis, il suffit de la rajouter à la carte.

Liberté de l’esprit assurée !

L’art de ne pas se lasser 

Lorsque l’on reste à la maison toute la journée ou presque, l’un des dangers pour notre bien-être, est l’impression de n’avoir « rien fait de notre journée ». Ou, dit autrement, l’impression d’avoir « perdu son temps », de « ne pas avoir vu le temps passer », de « ne pas avoir eu une minute à soi »… L’un des moyens d’éviter cela est de changer régulièrement d’activité. À vous de voir, en fonction de ce que vous avez planifié pour votre journée, en fonction des priorités, la fréquence de ce « régulièrement » .

Mon conseil est de toujours changer d’activité lorsque vous sentez l’énervement monter, ou la lassitude. Il n’est pas nécessaire de changer radicalement de sujet, l’idée est de permettre à votre cerveau de se concentrer sur autre chose pendant un temps. Le fait de lui proposer un autre domaine de réflexion et/ou d’action va vous donner l’impression d’un bol d’air mental.

En faisant cela, vous réussirez à réaliser toutes les tâches que vous vous étiez fixées, toute en restant le/la plus zen possible.

À deux c’est bien, à trois c’est mieux, à quatre c’est l’éclate !

Je l’ai plusieurs fois abordé dans les différents postes, notamment ici ; si vous êtes entouré(e)s, déléguez les tâches qui peuvent l’être. Faites aussi des « tours de garde ». Ils permettent à celui ou celle qui n’est pas « au front » de pouvoir se ressourcer, se nourrir psychiquement, en bref, de souffler un peu et de passer du temps pour soi, ce qui est primordial.

Comment faire en pratique ? Je vous conseille de définir entre vous, à l’avance, qui va s’occuper de votre enfant de telle heure à telle heure, qui va lui donner le bain, le repas, qui va lui changer sa couche, et cela, sur une journée. Il est possible de faire certaines choses à deux, bien sûr, comme le coucher qui peut être un temps calme et privilégié passé ensemble. Mais, en général, je vous invite vivement à vous préserver du temps rien que pour vous.

Cela a trois avantages majeurs :

éviter le burn out

– permettre à chacun des parents d’avoir un temps privilégié avec son enfant 

renforcer la confiance et l’estime de soi dans ses capacités parentales

Je le répète : si pour une raison ou pour une autre vous sentez que vous ne supportez plus les pleurs de votre enfant, ou que vous vous sentez vraiment très fatigué(e)(s), au bord de la rupture, faites-vous aider ; mettez votre enfant en sécurité dans son lit, allez prendre un grand bol d’air par la fenêtre, changez de pièce le temps que le stress baisse. Si vous pouvez, demandez à être relayé(e)(s). Sachez qu’ici, les consignes de sécurité sont les mêmes que dans les avions : sauvez-vous, avant de chercher à sauver votre enfant. Vous êtes sa bouée de sauvetage, son ancre, le phare de son existence, si vous vous perdez trop loin, votre enfant vous suivra. Alors, avant d’en arriver là, et quand bien même vous ne pouvez pas sortir de chez vous, trouvez du soutienla croix rouge propose notamment un numéro de soutien par téléphone au 0800 858 858.

Attention, ne tombez pas dans le panneau !

Bien, maintenant que vous vous êtes allégé l’esprit et que vous savez comment éviter le surmenage, nous allons voir comment prioriser les actions.

J’aime bien utiliser l’image du panneau « attention » du Code de la route. De mon point de vue, il y a trois types d’activités dans une journée : les « priorité absolue ! », les « il faudrait vraiment que je le fasse » et les « ça serait drôlement chouette si je pouvais les faire »… Chacune de ces priorités va se manifester dans l’importance que vous lui accordez dans la journée :

La priorité absolue sera toujours votre sécurité et celle de votre enfant. Là, il n’y a pas à réfléchir, cela passe toujours avant tout le reste. Et je dis bien tout le reste. Avant le ménage, la vaisselle et je ne sais quoi d’autre. Ici, se trouve donc tout ce qui est nécessaire à votre bien-être à tous les deux. Si lire des romans vous ressource, lisez. Si vous trouvez du réconfort dans la peinture, peignez…

– Ensuite viennent les choses qu’il vous semble important de faire sans trop tarder. Vous pouvez les faire à partir du moment où la base de votre panneau est comblée.

– Et finalement, il reste tous les « ça serait bien si ». Si elles ne sont pas trop chronophages, vous pouvez les réaliser entre deux actions d’une plus grande importance, histoire de vous changer les idées – cf le deuxième paragraphe de cet article – ou lorsque vous avez le temps et l’envie de les faire. Ne vous en voulez pas si ces actions restent très longtemps sur votre Mind map, elles représentent des bonus dans votre nouvelle vie !

Un dernier pour la route

Je ne peux m’empêcher d’insister lourdement sur un point pour lequel j’ai consacré tout un texte dans le livret bonus ; pensez toujours à avoir au moins un moment par jour pour vous faire du bien. Chaque personne est différente en la matière et cela n’a pas besoin « d’utiliser » un temps important dans votre journée. Mais il est primordial de toujours se faire plaisir au moins une fois par jour ! Pas besoin de raison particulière pour cela. Mettez toujours, à la base de votre panneau, dans la section « à faire absolument aujourd’hui », « me faire plaisir ». Pendant ce temps, rien que pour vous, faites attention à vos émotions, vos sentiments, vos ressentis et notez-les. Cela vous permettra d’y revenir lors des jours plus gris.

Pour finir, sachez que si vous avez l’impression d’être un peu perdu(e)s dans votre nouvelle vie, c’est tout à fait normal ! Vous entrez dans une nouvelle ère, vos repères sont chamboulés. Mais cela est passager vous trouverez rapidement de nouvelles manières de faire et un nouvel équilibre va se mettre en place.

Laissez un commentaire, pour dire ce que vous en pensez !

Aurélie

Cet article a également été présenté à l’évènement « Coronavirus : Comment travailler de chez soi efficacement pendant le confinement ? » du blog Bloguer Pro. Vous y trouverez notamment cet article qui pourrait vous intéresser.

Outils qui peuvent aider:

Ces informations se trouvent aussi dans la rubrique “Pour aller plus loin”:

Livres :

 Léo Babauta Zen to done PDF opensource en anglais

David Allen « s’organiser pour réussir »

Site internet :

Famille et confinement

Mindmap

Autre :

Respirelax


Vous pensez que ce poste plairait à votre entourage ? Partagez !

  •  
  •  
  •  
  •  

1 thought on “Cloîtré… comment organiser ses journées ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *