X
De nouveaux accompagnements sont disponibles !

Le syndrome de la tête plate

Astuces pour aider votre enfant a garder un crâne physiologique
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour,

Le syndrome de la tête plate, ou plagiocéphalie, est encore trop fréquent chez les bébés. Pourtant, il est simple d’éviter ce problème. Je vous propose aujourd’hui de vous transmettre quelques petites astuces pour faciliter le développement harmonieux de la boîte crânienne de votre enfant.

1- D’un point de vue physiologique

Avant tout, voyons quelles sont les causes principales de cette déformation.

Physiologiquement, le crâne de l’enfant à naître est facilement déformable, ce qui facilite la naissance. Cette malléabilité dure encore plusieurs mois, ce qui permet au cerveau de se développer plus librement. C’est aussi à cause de cette plasticité que l’enfant peut se retrouver avec une partie du crâne plate ou déformée.

2- Les causes possibles

La déformation du crâne du jeune enfant est due à une pression longue sur la partie de la tête qui va devenir petit à petit plate. Il est donc particulièrement important de prendre au sérieux le torticolis du jeune enfant, le manque de mobilité et les objets qui figent la posture de l’enfant :

  • Les torticolis s’accompagnent d’une préférence de placement de la tête de l’enfant.
  • Le manque de mobilité s’accompagne d’un figement du corps souvent dans les mêmes postures.
  • Le cale-bébé, les sièges durs et les autres « outils » empêchant le mouvement forcent la position de la tête dans une posture toujours la même.

2- Les conséquences possibles 

Voici deux conséquences qui peuvent apparaître :

  1. La déformation du crâne peut entraîner une déformation du visage notamment au niveau des yeux. Il peut y avoir du strabisme et des difficultés visuelles dans les cas extrêmes.
  2. La déformation du crâne pourrait également entraîner une difficulté de développement du cerveau.

3- Les interventions possibles

Une fois la plagiocéphalie avérée, il y a plusieurs interventions extérieures possibles :

  1. Le casque : Il y a controverse quant à l’efficacité du casque lorsque la plagiocéphalie est faible. En effet, le casque peut entraîner des difficultés pour l’enfant et les parents dans leur relation au quotidien et dans l’acceptation du port du casque. Par contre, tout le monde s’accorde sur sa nécessité lorsque la déformation est importante.
  2. L’ostéopathie peut être efficace pour aider le crâne à se reformer correctement. La plagiocéphalie est, selon les professionnels, rattrapable avant les 6 mois de l’enfant

En définitive, allez voir un ostéopathe kinésiologiste si votre enfant a un torticolis et/ou si vous soupçonnez une plagiocéphalie chez votre enfant.

4- Petit plan d’action, jour après jour à la maison

Pour permettre à l’enfant d’avoir une forme de crâne la plus physiologique possible :

  1. Privilégiez la motricité libre ! Votre enfant, torticolis mis à part, est spontanément amené à bouger et changer sa tête de position. Vous pouvez aider votre enfant en modifiant la position des sources de lumineuses, sonores et autres stimuli.
  2. Lorsque votre enfant est tout petit et a du mal à bouger spontanément sa tête, vous pouvez l’aider à modifier la position du crâne de temps en temps.
  3. Évitez les cale-bébés en tout genre.
  4. Dans son lit, changez votre enfant de position régulièrement notamment en mettant une fois sa tête vers le pied du lit, une fois sa tête vers la tête de lit.
  5. Au moment du biberon, alternez sa position par exemple en changeant de bras.
  6. Modifiez régulièrement la position de la tête de votre enfant lorsqu’il est porté en écharpe.
  7. Choisissez la fermeté du matelas de votre enfant avec attention ; les matelas très souples ou « cocoon » ont tendance à figer la tête de votre enfant dans une position particulière, ce qui augmente les risques de déformation du crâne.

Aurélie

Outils qui peuvent aider:

Ces informations se trouvent aussi dans la rubrique « Pour aller plus loin »:

Livre :

Michèle Forestier « De la naissance aux premiers pas »

Bernadette de Gasquet et Thierry Marck « Mon bébé n’aura pas la tête plate »

Lucie Meunier « Le bébé en mouvement – Savoir accompagner son développement psychomoteur »

Pascale Pavy et Cyrielle Rault « Accompagner l’éveil psychomoteur de bébé »

Article :

Prévenir la plagiocéphalie – article du CHU de Dijon avec plein de ressources utiles!

Plagiocéphalie et Kinésithérapie : Evidence Based Practice et Algorithme de Prise en Charge – article de l’association des kinésithérapeutes pédiatriques du territoire normand

Thérapie par casque chez les nourrissons présentant une déformation positionnelle du crâne: essai contrôlé randomisé (en anglais)

La plagiocéphalie positionnelle – article de la société canadienne de pédiatrie

Site internet :

Association Plagiocéphalie Info et Soutien

Vidéos YouTube:

Changer un nouveau-né de position

Comment changer de position un bébé qui tient sa tête

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre " Comment vivre heureux avec un nouveau-né?  Quatre astuces qui changent tout🤠

__CONFIG_colors_palette __ {"active_palette": 0, "config": {"colors": {"3e1f8": {"name": "Accent principal", "parent": - 1}}, "dégradés": []}, "palettes": [{"name": "Palette par", "value": {"colors": {"3e1f8": {"val": "var (- tcb-local-color-3aaa8)", " hsl ": {" h ": 210," s ": 0,78," l ": 0,01," a ": 1}}}," dégradés ": []}," original ": {" couleurs ": {" 3e1f8 ": {" val ":" rgb (19, 114, 211) "," hsl ": {" h ": 210," s ": 0.83," l ": 0.45}}}," dégradés ": []}}]} __ CONFIG_colors_palette__
Recevoir le livre

En remplissant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité .