X

Être parent ; se préparer

« Être » parent. Qu’est-ce que cela veut vraiment dire ?

Il y a, à mon sens, autant de façon d’exercer la parentalité que de parents… et que d’enfants

Mais alors tout le monde se perd.

Et si, aujourd’hui, nous nous posions un peu pour réfléchir sur ce qu’« être » parent signifie.



1. Définition du dictionnaire « parentalité »

Selon le Larousse, la parentalité est la fonction de parent, notamment sur les plans juridique, moral et socioculturel. Allons donc voir quelle définition est donnée pour le mot « parent » :

Personne avec qui l’on a un lien de parenté

– Le père ou la mère

Qui a des traits communs avec quelque chose d’autre

En temps classique, quand je cherche une définition pour le mettre dans un des articles du blogue, je trouve de nombreuses définitions. Je suis donc assez surprise de découvrir que pour le mot « parent » et ses dérivés, il y a peu d’explications disponibles.

Nous pouvons quand même relever une chose ; quand le Larousse tente de nous donner une représentation de ce qu’est la parentalité, la notion de « semblable » et de « point en commun » apparaît.

L’exercice de la parentalité pourrait ainsi être la recherche d’un adulte pour « rendre » un enfant identique à lui/elle, du moins sur certains points.

2. Entre définition et envie : quel parent je veux devenir ?

La question peu alors se poser : Quel parent voulez-vous être ? Et d’abord, vous êtes vous déjà posé la question ?

« Avoir » des enfants et par la même occasion « devenir » parent aux yeux de la société est peut-être l’état le plus courant dans ce monde. Pourtant, combien d’adultes se posent la question de quel genre de parentalité ils/elles souhaitent avoir auprès des enfants ?

Très souvent, dans mon travail, j’entends les adultes – parents ou professionnel(le)s – expliquer qu’ils/elles veulent que l’enfant apprenne telle ou telle chose : propreté, vie en société, confiance en soi, autonomie…

J’en déduis qu’ici, la parentalité s’exerce pour amener l’enfant à correspondre à une représentation de ce que l’adulte pense être un comportement juste.

Et si nous nous placions du point de vue de l’enfant ?

a kid with multicolored hand paint
Photo by Alexander Grey on Pexels.com

3. Et du point de vue de l’enfant, ça pourrait être quoi un parent ?

Imaginez : vous arrivez dans un pays étranger. Votre guide vous annonce les règles de vie du pays. Maintenant votre libre arbitre vous donne la possibilité de suivre, ou non, ces règles… Sachant que, quelles que soient vos actions, il y aura des conséquences.

Ce petit jeu de représentation nous permet de savoir ce que vivent les enfants.

Maintenant, si nous revenons à notre réflexion sur la parentalité, je vous propose d’envisager le parent comme ce fameux guide.

Et là, nous pouvons déjà dire que tous les enfants n’ont pas les mêmes besoins ni les mêmes envies. Certains aiment les guides qui donnent beaucoup de liberté pour faire leurs propres expériences. D’autres préfèrent être accompagnés pour chaque visite de choses nouvelles. Et entre ces deux extrêmes, vous trouvez autant de préférences que d’enfants.

Pour compliquer encore les choses, les enfants ont souvent des phases durant lesquelles ils/elles ont besoin d’être plus ou moins accompagné(e)s.

Je pense donc que, du point de vue de l’enfant, un « suffisamment bon » parent est celui/celle qui lui permet de s’orienter dans la vie tout en lui permettant de faire ses propres découvertes et son propres itinéraires dans le monde.

4. Comment être le parent que nous voulons être ?

Oui, bonne question. Si nous prenons en considération ce qui est important pour nous et ce qui est important pour les enfants ; comment être/devenir/rester le parent qui nous rend heureux/heureuse ?

Comme souvent, il n’y a pas vraiment de recettes toute faite. Pourtant, quelques jalons peuvent aider :

Être à l’écoute de vos ressentis : ce que vous faites vous met-il en joie ?

Quelles sont vos motivations profondes ?

Agissez-vous par peur ?

La discussion fait souvent apparaître des idées insoupçonnées.

– S’entourer de personnes – ami(e)s et/ou professionnel(le)s – qui peuvent vous soutenir sans jugement facilite la traversée des moments compliqués.

Et vous, vous êtes vous déjà demandé quel genre de parent vous souhaitiez être ?

Aurélie

Facilitatrice de rencontre parent-enfant



Laisser un commentaire