Le massage des bébés

Pourquoi et comment masser son bébé?

Vous pensez que ce poste plairait à votre entourage ? Partagez !

  •  
  •  
  •  
  •  

 

massage bébé


Pendant le festival de juin, vous avez probablement remarqué que votre enfant était plus friand(e) de massage ou de yoga, de manipulation des jambes ou plutôt du haut du corps. Vous avez peut-être aussi noté que certaines parties de son corps étaient plus souples et « ouvertes » que d’autres. Dans cet article, nous allons voir pourquoi et comment maximiser les biens-faits du massage bébé.

Pourquoi masser un bébé en trois points

  1. Détente musculaire. Notre corps est fait pour bouger toute la journée. Du point de vue de la physiologie et de l’évolution, nous sommes conçus pour courir, sauter, grimper… Or, plus l’enfant est jeune et plus il/elle ne sait pas encore agir sur son corps et le faire bouger à sa guise. Cette immobilité ou semi-immobilité crée des tensions que le massage va faire disparaître. Lorsque l’enfant est plus grand et bouge bien de manière volontaire, le massage peut venir détendre les muscles sollicités dans la journée et apporte son lot de bien-être et plaisir.
  2. Prise de conscience de son corps. Quel que soit notre âge, notre vision de notre corps est parcellaire et dépend beaucoup de comment nous utilisons et ressentons les différentes parties de nous même. Masser un enfant – ou un adulte – permet de renforcer, voire de découvrir, des parties de notre corps. Cette stimulation, associée au plaisir et bien-être, va permettre au cerveau de la personne massée d’avoir une image plus nette et joyeuse de son corps.
  3. Une autre manière d’entrer en relation. Un bébé est ultra dépendant à son entourage. Ce déséquilibre dans la relation peut limiter les moments de plaisir partagé . Proposer des temps de détente par le massage – ou le yoga – est une bonne manière de passer du temps à l’écoute des envies et besoins de chacun(e)s.

La température idéale

Une chose à laquelle nous ne pensons pas toujours est la température de la pièce où l’enfant va être massé. Les puristes vous diront que la température idéale pour masser un bébé est entre 23C° et 24C°. Il s’agit d’une moyenne. La plupart des enfants seront très à l’aise à cette température et d’autres préférerons avoir plus chaud ou plus frais. Là encore, c’est l’expérience – et surtout votre enfant – qui vous diront ce qui convient le mieux.

Quel est le moment idéal pour un massage ?

… Il n’y en a pas vraiment.

Enfin si, quand même, il y a deux ou trois choses à connaître pour que le massage de votre enfant se passe au mieux.

Pour vous :

– Être détendu(e)

– Avoir le temps de vous consacrer exclusivement à ce moment – même si cela ne représente que quelques minutes.

– Avoir envie

Pour votre enfant :

– Qu’il/elle soit disponible, c’est-à-dire qu’il/elle est propre, rassasié(e), éveillé(e) …

– Qu’il/elle en ait envie

Voilà, c’est à peu près tout… je pense que ces conditions doivent être remplies au mieux pour que le temps de massage soit agréable pour tout le monde.

Signe de plaisir… ou pas

Durant tout le temps de massage, je vous invite vivement à observer votre enfant. Il/elle va vous « dire » si ce que vous lui proposez lui convient ou pas. De nombreux signes peuvent vous aider à comprendre ce qui se passe pour votre enfant. Certains semblent évidents – comme les pleurs, l’agitation, les sourires – et d’autres sont plus subtiles – comme les crispations, la coloration de la peau, la fuite du regard…

Plus vous essayerez de comprendre ces signes, plus vous arriverez à les déchiffrer facilement. Par exemple, si votre enfant pleure quand vous lui massez le plexus, cela ne veut pas forcément dire que ça ne lui plait pas, il peut s’agir d’une « simple » évacuation des émotions. De même, un enfant qui sourit, mais se crispe, peut chercher à vous dire que les stimulations que vous lui proposez ne lui conviennent pas à ce moment-là…

Cela peut paraître compliqué, mais il s’agit surtout de pratiquer. Petit à petit, vous trouverez ensemble ce qui vous convient le mieux.

Laissez-lui le temps de s’habituer

Pour finir, le massage – comme le yoga – demande à l’enfant un temps d’adaptation. Il/elle n’a pas forcément l’habitude d’être touché ou manipulé de cette manière. S’il/elle montre des signes d’inconfort ou de déplaisir, ce n’est pas grave, il lui faut peut-être un petit temps pour s’habituer à cette nouvelle manière de ressentir son corps et d’être en relation avec vous. Retentez l’expérience un peu plus tard.

À vos commentaires ! Partager votre expérience et vos retours !

Aurélie

Vous pensez que ce poste plairait à votre entourage ? Partagez !

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *