Doit-on parler plusieurs langues à Bébé et comment s’y prendre ?

Quelques astuces et éclaircissements
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous propose de parler d’un sujet mondial… Parler ou non, différentes langues à un bébé et comment le faire. Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “de l’importance de parler une ou plusieurs langues étrangères ?” organisé par Machiko et Laurent du Blog : apprendrelejaponais-decouvrirlejapon

1- Petites histoires…

Lina a 4 ans. Elle parle allemand avec sa mère allemande, suédois avec son père Suédois, anglais avec ses deux parents et a appris le français, à l’école, lorsque la famille a emménagé en France à ses 3 ans.

Annie parle sans problème la langue maternelle de son père. Par contre, elle n’arrive pas à communiquer dans la langue de sa mère. La mère aurait préféré pouvoir tout oublier de son lieu d’origine, mais son entourage lui a dit que ce serait bien que sa fille parle plusieurs langues.

Benoît est arrivé à la crèche à 2 ans et parlait bien dans sa langue maternelle – identique aux deux parents. Les parents, pour expliquer sa mise en crèche, expliquaient qu’ils voulaient que Benoît apprenne le français avant son entrée en maternelle. Benoît ne parle pas du tout français à son arrivée à la crèche, bien qu’il soit né en France.

2-… et pensées

Le langage est très fortement lié à l’affect. Pour Lina, ses deux parents lui parlaient leur langue maternelle chargée en affect positif. Par contre, pour Annie, l’affect associé à l’apprentissage de la langue de sa mère étant plutôt négatif, elle n’a pas pu et/ou voulu apprendre cette manière de communiquer.

Pour Benoît, le fait de se retrouver dans un lieu inconnu sans personne de confiance et sans possibilité de se faire comprendre a été très dur– à la différence de langue, s’associe la différence culturelle de communication non verbale . Benoît et les professionnelles de la crèche avaient du mal à se comprendre. L’adaptation en crèche a été compliquée pour Benoît, qui pleurait beaucoup et ne pouvait être rassuré, ne comprenant pas ce qu’on lui disait et ne pouvant communiquer ce qui n’allait pas. Le français va probablement être appris par Benoît, mais quelles souffrances en attendant !

3– Différenciation phonologique et plasticité neuronale

Les spécialistes du langage sont formels, à la naissance, l’enfant a la capacité d’apprendre n’importe quelle langue. Très vite, cependant, les aires intervenant dans le langage se spécialisent dans la reconnaissance de la langue, ou des langues, qui l’entourent.

Cette constatation nous intéresse ici pour deux raisons :

La première, c’est que neurologiquement, nous sommes tous venu(e)s au monde avec la capacité d’apprendre toutes les langues. Ce « câblage » neurologique permet à l’enfant de différencier les sons d’une ou plusieurs langues et, plus tard, de les reproduire plus facilement.

Le deuxième point intéressant est que cette fenêtre d’apprentissage facilité se referme très vite. Il est donc très important de permettre à l’enfant d’être en contact avec du « vrai » langage et de « vrais » gens, dès la naissance.

4- Bon à savoir :

  • Les enregistrements n’ont pas valeur de communication et ne permettent pas au bébé d’apprendre une langue.
  • Si les zones du cerveau impliquées dans l’apprentissage des langues ne sont pas stimulées pour plusieurs langues dès la naissance, l’apprentissage de plusieurs langues sera toujours possible plus tard, mais cela sera plus difficile pour l’enfant.
  • Une personne ayant appris dès la naissance plusieurs langues aura plus de facilité à en apprendre d’autres.
  • Apprendre plusieurs langues, dès la naissance, est possible en toute sécurité pour l’avenir du langage de l’enfant.

5– A privilégier

Il y a deux – trois choses à privilégier, lorsque l’on souhaite transmettre une langue à son enfant :

  1. Le faire par choix personnel et avec plaisir
  2. Laisser l’enfant avancer à son rythme dans l’apprentissage des différentes langues
  3. Parler à l’enfant dans la langue choisie, que votre humeur soit joyeuse ou contrariée
  4. Chercher à transmettre uniquement les langues que vous parlez couramment
  5. Mettre l’enfant en contact avec la langue du pays d’habitation dès le début

6– Quelques idées de plan d’action

Tout cela est bien beau, mais comment faire quand vous voulez transmettre plusieurs langues à votre enfant ? Voilà quelques idées en sept points :

  1. Soyez clair(e) dans votre transmission/organisation : par exemple madame parle une langue, monsieur une autre, et une troisième tous ensemble.
  2. Ne transmettez une langue que si vous la maîtrisez bien, sinon l’enfant risque d’avoir du mal à comprendre la logique de la langue.
  3. Agissez dès les premiers instants de vie.
  4. Soyez d’accord au sein du foyer, cela évitera à l’enfant de devoir choisir entre le choix d’un parent au détriment de l’autre.
  5. Permettez à l’enfant d’apprendre la langue du pays d’habitation dès le début. Si aucun des deux parents ne parle correctement cette langue, privilégiez les sorties qui vont lui permettre d’être en contact avec la langue du pays d’habitation.
  6. Laissez l’enfant parler l’une des langues plutôt que de le forcer à les parler toutes ; un petit enfant qui ne s’exprime pas dans une langue, l’apprend tant qu’elle/il l’entend tout les jours parlés par de « vrai » personnes … la télévision ne compte pas 😉 – et avec plaisir c’est encore mieux !
  7. Laissez l’enfant aller à son rythme ; un enfant qui mélange les langues sera capable de faire le tri avec le temps.

Partagez votre expérience et vos doutes en commentaire !

Aurélie

Outils qui peuvent aider:

Ces informations se trouvent aussi dans la rubrique “Pour aller plus loin“:

Livre :

Barbara Abdelilah-Bauer « Le défi des enfants bilingues : Grandir et vivre en parlant plusieurs langues »

Barbara Abdelilah-Bauer “Guide à l’usage des parents d’enfants bilingues »

Image pixabay de OpenClipart-Vectors

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir gratuitement le livre " Comment vivre heureux avec un nouveau-né?  Quatre astuces qui changent tout🤠

__CONFIG_colors_palette __ {"active_palette": 0, "config": {"colors": {"3e1f8": {"name": "Accent principal", "parent": - 1}}, "dégradés": []}, "palettes": [{"name": "Palette par", "value": {"colors": {"3e1f8": {"val": "var (- tcb-local-color-3aaa8)", " hsl ": {" h ": 210," s ": 0,78," l ": 0,01," a ": 1}}}," dégradés ": []}," original ": {" couleurs ": {" 3e1f8 ": {" val ":" rgb (19, 114, 211) "," hsl ": {" h ": 210," s ": 0.83," l ": 0.45}}}," dégradés ": []}}]} __ CONFIG_colors_palette__
Recevoir le livre

En remplissant ce formulaire, vous acceptez notre politique de confidentialité .