11 choses que l’on devrait tous savoir sur la grossesse

Partez à la découverte de 11 faits insolites de la grossesse!

Vous pensez que ce poste plairait à votre entourage ? Partagez !

  •  
  •  
  •  
  •  

Et voilà !!! Premier poste officiel de ce tout nouveau blogue tout beau tout neuf… idées reçues et infos rigolotes, à travers une petite liste fort sympathique sur les doutes et chamboulements de la grossesse :

1- L’utérus augmente 40 fois sa taille.

Quand même, ce n’est pas rien. Même un ballon de baudruche ne ferait pas mieux. Je vous invite également à vous imaginer ce que cela va induire comme remaniements au niveau de votre gravité. Du fait qu’à un moment donné vous ne verrez probablement plus vos pieds (mais cela est passager promis). Que pour lacer vos chaussures ça va un peu compliquer les choses, comme pour sortir du lit. Que c’est fort pratique pour récupérer les miettes du petit déjeuner, tout comme pour faire tenir le courrier en équilibre quand vos deux mains sont prises. Et également, qu’il lui faudra un peu de temps pour retrouver sa taille habituelle, une fois bébé sortit à l’air libre.

Mesdames, soyez gentilles avec votre utérus. Messieurs, soyez admiratifs des prouesses de l’utérus de madame.

2- La grossesse est-elle vraiment qu’une histoire de femme?

L’haptonomie est un excellent moyen pour les parents d’entrer en relation avec leur futur enfant. L’idée est de permettre aux parents et au bébé de se rencontrer via le toucher. Le papa, la maman et l’enfant vont alors apprendre un peu plus à se connaître avant le grand jour des présentations. Pour ne rien gâcher, l’haptonomie (qui a été créée par Frans Veldman, un homme donc) est également reconnue comme préparation à l’accouchement et est remboursée par la sécurité sociale. La(e) sage-femme qui pratiquera l’haptonomie avec vous (papa, maman et bébé), vous accompagne jusqu’aux premiers pas de votre enfant. L’haptonomie est une véritable philosophie de la vie. Une façon d’appréhender la vie du côté de l’affectivité !

3- L’ocytocine augmente ses récepteurs, pas sa production.

L’ocytocine est une des hormones géniales qui travaillent hardiment à ce que la grossesse, la naissance et la vie en général se passent au mieux. Elle fait partie des hormones du bien-être, de l’empathie et de la joie. Elle intervient aussi dans le déclenchement de la naissance et le processus de lactation. Avec tout ça, nous serions tentés de nous dire que la joie ressentie pendant la grossesse pourrait être due à Mme Ocytocine. Eh bien non, désolée. Pendant la grossesse, l’ocytocine est sécrétée comme d’habitude. Ce n’est qu’au moment de la naissance que le nombre de ses récepteurs augmente, ce qui marque le signal de la phase 2… La naissance

4- “Ce sont les plus beaux moments de ma vie.” Ou doutes, projections et re-doutes .

« Tu es enceinte ! Tu vas voir, c’est un vrai bonheur… » Moui… Par moments sûrement, mais pas tout le temps et pas dans tous les domaines. Vous pouvez être très heureu(x)(se) d’être enceinte, de bientôt accueillir un nouvel Être sur terre et de devenir parent. Mais cela n’est en rien dû aux hormones de la grossesse qui, comme par magie, donneraient un sentiment de bien-être. Si votre conjoint (homme ou femme) ne vous soutient pas dans le processus de la grossesse, si votre entourage vous freine dans votre bonheur, si vous avez des soucis matériels ou émotionnels, vos 9 mois de grossesse ne seront probablement pas « la meilleure période de votre vie ». Si tout le monde autour de vous vous soutient à 100% et que toutes les conditions sont là pour que vous soyez la/le plus serein(ne) possible, les doutes et craintes vont aussi faire partie des acteurs de ces neuf mois de préparation, mais seront probablement plus faciles à supporter.

5- Attention ! L’hormone relaxine facilite les entorses.

Quand on comprend le fonctionnement du corps humain, cette petite phrase coule de source. Quand on ne connait pas notre physiologie, c’est un peu plus obscur. Je m’explique : Le bébé, au moment de la naissance, doit passer différents obstacles mis sur son chemin , je parle ici du bassin de la maman, entre autres. Pour cela, il est nécessaire que les ligaments du bassin (sortes de gros élastiques qui maintiennent les différents os les uns aux autres) se relâchent un peu. Sinon, ce serait tout simplement impossible de passer. Seulement voilà, tout génial que soit notre corps, il ne connaît ici que deux ordres : « ligaments tendus » ou « ligaments relâchés ». Par conséquent, mesdames, quelques semaines avant la naissance et quelques mois après, faites attention à vos chevilles, les élastiques maintenant toute votre structure sont un peu flottants…

6- “Je n’y arriverai jamais sans avoir lu les 150 bouquins que l’on m’a recommandés.”

J’adore les livres ! Mais dans certains domaines, nous pouvons y trouver tout et son contraire – je vous renvoie au texte commençant par le conte « le meunier son fils et l’âne » que je vous ai envoyé en cadeau de bienvenue – si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à vous inscrire, ici, à la newsletter. Nous avons tous besoin de nous rassurer sur les choses nouvelles qui nous arrivent. C’est humain. Mais nous devons aussi réussir à nous faire confiance. En matière d’éducation des enfants, d’accouchement et de tous les domaines touchant à l’enfance, nous devons prendre le temps de nous poser pour nous demander ce qui nous tient à cœur, ce qui est pour nous fondamental, ce que nous voulons transmettre et offrir à nos enfants. Comme souvent, « Écoutez ce que les autres ont à dire, réfléchissez-y et faites vous votre propre opinion ».

7- Endorphine et oubli joyeux.

La parturition – le mot n’est pas très joli, mais plus juste « qu’accouchement »… Toutes les naissances ne se font pas couché. La parturition, ou enfantement, est une sorte de super marathon. Et comme pour tout effort physique soutenu, le corps va sécréter des endorphines à foison. Quand on regarde le mot scientifique “d’endorphine”, nous remarquons qu’il y a « Morphine ». Et oui, l’endorphine est une morphine naturelle. Littéralement shootée, la future maman supporte mieux l’effort intense et prolongé et en oubliera les douleurs (le souvenir intellectuel reste, mais pas les sensations). D’ailleurs, l’endorphine joue aussi un rôle dans la diminution de la perception de la douleur ;

Merci Endorphine !

8- Maman et bébé choisissent le moment de la naissance.

Miracle de la vie ! Nous savons maintenant qu’il y a une sorte de mise en accord entre le bébé et la maman sur le moment de l’accouchement. Nous savons depuis longtemps que, lorsque le bébé approche du terme, il se met dans les starting-blocks et se prépare à la naissance, notamment en se positionnant la tête vers le bas et les fesses en l’air. Mais il semblerait également que les hormones de la mère aient leur mot à dire. Certains se demandent même si la date de la naissance ne serait pas génétiquement programmée au moment même de la conception.

9- La progestérone ne fait pas dans le détail.

Encore une hormone bien utile, qui permet notamment la mise en place de bonnes conditions pour la nidation de votre bébé, et inhibe les contractions tant que le moment n’est pas venu. Tout comme pour la relaxine, le corps ne va pas chercher à savoir sur quels muscles lisses il doit spécifiquement agir. Il se contente donc de diminuer la contractilité des fibres musculaires de tous les muscles lisses. Pas de bol, les muscles veineux en font partie. D’où varices et hémorroïdes… Bonne nouvelle, les massages aident la circulation sanguine des jambes. Anti-varices par excellence et très bon pour le moral.

10- Relation sexuelle prohibée pendant la grossesse pour cause de voyeurisme et d’œil au beurre noir.

Messieurs, malgré tout le respect que je vous dois, avoir des relations sexuelles avec madame ne risque pas de faire un œil au beurre noir à votre enfant et ne risque pas de le choquer non plus. En gros, vous ne risquez pas de lui faire de mal. Cela reste un acte possible à tout moment, tant que vous êtes tous les deux consentants. Car oui, la grossesse peut provoquer des variations de libido. Il peut y avoir des variations d’une femme à l’autre, d’une période de la grossesse à l’autre, et d’une grossesse à l’autre. Mais, en ce qui concerne bébé, pas de danger.

11- Pourquoi future maman et futur papa ont besoin d’être soutenus pendant ce temps particulier.

Ou comment contrer le : « Oh ça va, n’en fais pas tout un plat, être enceinte c’est naturel, plein de femmes l’on été avant toi et plein de femmes le seront après.». Alors… c’est vrai qu’être enceinte n’est pas une maladie, un fait rare et ne fait pas de vous un phénomène de foire. Mais… C’est une nouvelle aventure à chaque fois (quand bien même vous seriez enceinte de votre 14ème enfant). C’est différent à chaque fois, cela va réveiller chez vous (et je parle aussi au futur papa) des choses différentes à chaque fois et puis surtout, votre corps va énormément changer pendant cette période (là je parle un peu moins aux papas, quoi que…). Tout changement est potentiellement douloureux, toute douleur n’est pas à éviter, mais toute douleur déstabilise. Ici nous parlons d’accueillir une nouvelle vie toute fragile, 100% dépendante – et je parle de vie ou de mort. Comment s’imaginer que vous, moi, ou n’importe qui d’un peu conscient de cette responsabilité serait, face à ce défi, serein et certain en permanence ? Le doute est normal. J’irai même jusqu’à dire que le doute est nécessaire, car il permet de se questionner sur ce que nous pensons être juste, nous permet de nous adapter et de faire face à l’imprévu.

Un proverbe africain dit qu’il faut tout un village pour élever un enfant. Alors soyons tous ensemble un beau et suffisamment bon village, qui entoure et protège, avec amour et tendresse, nos papas, nos mamans et leurs bébés. Optons pour une inter-connectivité bienveillante !

Un commentaire, une question, une info insolite ? Partagez en commentaire !

Aurélie

Outils qui peuvent aider:

Ces informations se trouvent aussi dans la rubrique “Pour aller plus loin”:

Site internet :

Blog sur l’haptonomie

Vidéos youtube :

Catherine Dolto L’Haptonomie Périnatale

Vous pensez que ce poste plairait à votre entourage ? Partagez !

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *